Écophyto

L'actualité du plan Écophyto et les prescriptions relatives à sa mise en ½uvre.

13Janvier
Réduction des IFT

Trois adjuvants issus de la gamme De Sangosse génèrent un certificat d'économie de produits phytopharmaceutiques (CEPP). Sticman avait été le premier reconnu en 2017. Le 846/Oliofix et Li700 Star/Liberate/Gondor sont désormais aussi concernés, depuis l'arrêté du 22 décembre 2020 dans la fiche action 2019-018.

27Octobre
2020
Produits phytosanitaires

Le système de transfert fermé easyconnect lancé dès 2022 en France

En septembre 2020, Certis Europe a rejoint Adama, BASF, Corteva Agriscience, Nufarm et Syngenta pour introduire le système de transfert fermé (STF) easyconnect sur le marché européen à partir de 2021 (2022 pour la France). « Grâce à un nombre croissant de partenaires, les agriculteurs pourront ainsi utiliser ce connecteur pour une gamme de produits de plus en plus vaste », expliquent les firmes engagées.

13Octobre
2020
Concours vidéo « Battle EPI »

De la « campagne de prévention EPI », initiée au dernier Salon de l'agriculture dans le cadre du plan Écophyto, est née la web-série « EPI c'est tout », des mini tutos pour sensibiliser les agriculteurs aux risques liés à l'utilisation des produits phytosanitaires ainsi qu'aux moyens de prévention. Comme clap de fin, une battle de vidéos est proposée aux élèves de l'enseignement agricole pour que la nouvelle génération soit « actrice » de sa future protection.


16Juillet
2020
Réduction de produits phytosanitaires

Amazone et Carbon Bee : les adventices n'ont qu'à bien se tenir !

Amazone et Carbon Bee ont testé en conditions réelles dans une parcelle de maïs de 5 ha la technologie qui vise à cibler la pulvérisation uniquement en cas de détection d'adventices. Un système qui permet de réduire, selon l'infestation, jusqu'à 80 % la quantité d'herbicide utilisée.

3Juillet
2020
Paroles de lecteurs

- 44 % en 2019 de ventes phytos produit une explosion de réactions

Les lecteurs de Terre-net auraient aimé être félicités pour la forte baisse des achats de phytosanitaires en 2019. Mais cette info n'a même pas été diffusée dans les médias grand public. Certains appellent à relativiser ce chiffre en raison d'une anticipation des approvisionnements en 2018 pour échapper à la hausse des taxes l'année suivante, d'autres à cause des fluctuations d'utilisation liées au climat. Mais la plupart insistent : « Les agriculteurs appliquent ces produits avec professionnalisme ».

12Mai
2020
Anses

Face aux controverses sur le classement cancérogène du glyphosate, l'Anses a décidé de lancer un appel d'offres pour la réalisation d'études complémentaires de toxicologie sur le potentiel caractère cancérogène de la substance. Au terme du processus de sélection, l'Agence a annoncé récemment les équipes scientifiques sélectionnées pour réaliser ces études dont les résultats serviront à la réévaluation du glyphosate par l'Union européenne fin 2022.

10Janvier
2020
Mission d'information sur le glyphosate

Pour D. Guillaume, « demain, il s'agira de se passer des herbicides chimiques »

Auditionné le 9 janvier devant la mission d'information parlementaire sur la stratégie de sortie du glyphosate, le ministre de l'agriculture a rappelé la volonté du gouvernement de réduire l'usage des produits phytosanitaires dans leur ensemble, tout en indiquant qu'un accompagnement technique et financier était nécessaire.

8Janvier
2020
Plan Écophyto

Le gouvernement mise sur la transparence et rappelle ses objectifs de réduction

Réunis en comité d'orientation stratégique du plan Écophyto le 7 janvier, les ministres de l'agriculture, de la transition écologique, de la santé, et de l'enseignement supérieur ont mis l'accent sur le renforcement de la transparence concernant l'évolution de l'utilisation des produits phytosanitaires, alors que les derniers chiffres font état d'une hausse globale des ventes de substances actives, probablement en lien avec l'anticipation de la hausse de la RPD.

7Janvier
2020
Bilan UIPP

Les ventes de produits phytopharmaceutiques aux distributeurs ont augmenté de 8 % en 2018, une hausse qui « s'explique essentiellement par une anticipation des achats par les agriculteurs » avant une hausse des taxes en 2019, selon l'association des producteurs et vendeurs de produits phytosanitaires (UIPP). [Article mis à jour le 08/01/20 à 10h06]