Échanges commerciaux

Articles relatifs aux échanges commerciaux de produits agricoles et agroalimentaires.

7Juin
Congrès JA à Lourdes

L'incohérence de l'État, la goutte d'huile qui fait fulminer les producteurs

A Lourdes, en clôture du congrès de Jeunes agriculteurs jeudi 7 juin, Jérémy Decerle et Samuel Vandaele ont rappelé « l'incompréhension totale » face aux « incohérences » du Gouvernement. Avec Christiane Lambert, les deux leaders ont rappelé à Stéphane Travert leur détermination à bloquer 14 sites stratégiques - des raffineries et dépôts de carburant - pour obtenir des garanties anti-distorsions de concurrence.


20Octobre
2017
Accord de libre-échange

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a dit vendredi vouloir « tout faire » pour un accord avec le bloc commercial Mercosur avant fin 2017, au moment où le président français Emmanuel Macron souhaite modérer l'élan libre-échangiste de Bruxelles.

6Octobre
2017
Négociations UE-Mercosur

Au Sommet, S. Travert critique la méthode sans condamner le quota d'importation

En visite officielle au troisième et dernier jour du Sommet de l'élevage, Stéphane Travert a critiqué la méthode de la Commission européenne sur le dossier des négociations avec le Mercosur. Mais le ministre de l'agriculture n'a pas fermement condamné la proposition européenne d'un quota d'importation de 70 000 tonnes de viande.

5Octobre
2017
Négociations UE-Mercosur

P. Bénézit:« L'élevage brésilien utilise tous les produits interdits en Europe »

Au Sommet de l'élevage, la FNSEA, Jeunes agriculteurs, la FNB et Interbev ont vivement critiqué la proposition de la Commission européenne d'octroyer aux pays du Mercosur un quota d'importation de 70 000 tonnes de viande bovine. Une proposition qui « détruirait toute la filière française ». Tous les acteurs de la filière bovine comptent bien faire passer le message à Stéphane Travert, qui fera sa visite officielle du salon vendredi 6 octobre dans la matinée.

15Septembre
2017
Salon de l'élevage à Rennes

Avides de débouchés et d'innovations, les Iraniens présents au Space, le salon de l'élevage de Rennes, avaient prévu d'être plus nombreux si la France avait accordé plus largement des visas, alors que leur boulimie d'échanges commerciaux reste bridée par les sanctions financières.