Cuma

Articles relatifs aux coopératives d'utilisation du matériel agricole.

27Juillet
Manutention

Chargeur, télescopique ou valet de ferme : à chaque exploitation, sa solution

Entre un chargeur frontal à l'avant du tracteur, un chariot télescopique ou une chargeuse, le choix n'est pas toujours une évidence. Chaque outil dispose de solides atouts et la décision se raisonne davantage selon le système d'exploitation qu'en fonction de sa taille. Comparaison des différents équipements avec leurs avantages et inconvénients.

17Mars
[Témoignage] Mon projet, mon avenir

« Je soutiens la Cuma » : le financement participatif pour un outil collectif

Des éleveurs et éleveuses de Haute-Garonne ont fait appel au financement participatif, sur la plateforme Miimosa, pour rénover leur atelier de découpe/transformation de viande qu'ils détiennent en Cuma. Au-delà des initiatives individuelles de création ou développement d'exploitations et activités agricoles, le crowdfunding permet aussi de soutenir des projets collectifs d'agriculteurs, contribuant à dynamiser les territoires.

6Mars
Réglementation freinage

Pneumatique ou hydraulique : faute d'accord, à vous de bien choisir !

La réglementation sur le freinage des matériels agricoles traînés va généraliser à horizon 2025 la technologie double ligne. Cette évolution doit dès à présent être prise en compte dans la réflexion sur les investissements afin de ne pas être piégé par un parc matériel inutilisable ou dévalué.

29Janvier
Pommes de terre

Le collectif, meilleur modèle pour demain ?

Après une campagne assez difficile pour les producteurs de pommes de terre, notamment en fécule, l'UNPT a réfléchi lors de son congrès, le 28 janvier, aux modèles de production qui permettront à la pomme de terre française de tirer encore son épingle du jeu demain. Pour réduire les coûts de production, les regroupements entre producteurs pourraient se développer de plus en plus.


20Décembre
2019
[Reportage] Cuma intégrale

David Mascaras (32) : « Une aventure économique, agronomique et humaine »

Accéder à du matériel de pointe sans faire exploser ses charges de mécanisation : c'est le pari que se sont lancés David Mascaras et quatre agriculteurs du Gers (32). Depuis 2011, ils travaillent en Cuma intégrale, une aventure selon eux autant "économique, agronomique qu'humaine". Lors de cette interview, David Mascaras explique ce qui a motivé leur dernier achat : un semoir à dents, après 10 ans de semis direct.

17Septembre
2019
Toastage

Produire le double de lait avec la même quantité de protéagineux

Les adhérents de la Cuma Défi 85 en Vendée ont investi dans un toasteur mobile de graines protéagineuses. Ils ont ainsi pu résoudre le problème de l'autonomie protéique durant la période hivernale. Pour optimiser la conservation, un séchoir a été intégré au toasteur.

20Juin
2019
Épandage de lisier

L'automoteur QuadraFerti pour alléger l'épandage

Avec l'objectif d'apporter du lisier lorsque les cultures en ont réellement besoin, Jean-Claude Bretault utilise un automoteur alimenté par un tuyau pour ses épandages. L'engin lui permet de rentrer dans les champs à toutes périodes de l'année en limitant le tassement du sol.

10Avril
2019
Livre blanc des charges de mécanisation

Bien dimensionner son matériel, et pourquoi pas déléguer ?

S'il est synonyme de gain de productivité, le matériel représente des charges importantes pour son propriétaire. Pour évaluer la rentabilité de l'acquisition d'un équipement, plusieurs facteurs doivent être mis en regard. Surtout qu'outre l'achat, l'agriculteur peut recourir à du matériel extérieur, voire faire appel à des prestataires de services et déléguer certains travaux. L'agriculteur doit veiller dans ses choix, à la bonne adéquation entre ses besoins et ses moyens.

16Novembre
2018
Partage de matériel

Ogo de Kemtag, l'odomètre connecté

La jeune entreprise Kemtag propose un capteur connecté, récompensé aux Innov-Space en septembre dernier, permettant de mesurer les rotations des outils agricoles pour faciliter la comptabilisation et donc leur partage. David Vandenberghe, le fondateur de la start-up, nous explique lors d'une interview vidéo le fonctionnement de Ogo le premier produit de cette entreprise bretonne.