Crise agricole

image Crise agricole

La crise de l'élevage s'est généralisée en crise agricole. Manifestations des agriculteurs et crise agricole en France : ensemble des articles consacrés à la crise traversée par les éleveurs en viande bovine, lait et porcs ainsi que les céréaliers et d'autres productions. La raison : les prix payés aux producteurs ne couvrent pas leurs coûts de production. Et les paysans veulent "des prix, pas des aides".

26Mai
Paroles de lecteurs

Nous aussi, on en a marre de voir notre métier d'agriculteur mis au pilori

« Merci Isabelle pour ces mots criants de vérité », vous êtes-vous écriés en choeur à la lecture du texte de cette agricultrice, qui a exprimé par écrit sur Web-agri son désarroi face à la crise agricole et aux suicides de plus en plus nombreux d'agriculteurs. « Il faut montrer davantage notre quotidien et les pressions que nous subissons », exhortent certains d'entre vous. En relayant cet article sur les réseaux sociaux, mais aussi dans les médias grand public. Puis, « en répondant aux attaques, d'où qu'elles viennent ». Car, vous l'avez tous dit : « Cela ne peut pas durer ainsi. »

23Mai
Eleveur abattu en Saône-et-Loire

« Isolement » des agriculteurs et « harcèlement » de l'administration : les syndicats agricoles ont dénoncé lundi la situation difficile que traverse la profession, après qu'un éleveur a été abattu samedi en Saône-et-Loire par des gendarmes sur lesquels il fonçait en voiture.

12Mai
Valorisation de la production

Le commerce équitable de produits français a fait un bond de 155 % en 2016

Les consommateurs sont de plus en plus sensibles aux démarches plus rémunératrices pour les producteurs français, expliquent les organisations de commerce équitable, s'appuyant sur un sondage témoignant de la sensibilité croissante des citoyens aux difficultés des agriculteurs.


12Mai
Crise laitière

« Le Gouvernement n'aura pas d'état de grâce », prévient la FNPL

Dans une tribune datée du 11 mai, Thierry Roquefeuil, président de la FNPL, prévient le nouveau président Emmanuel Macron que « les éleveurs laitiers ne vont pas lui accorder 100 jours d'état de grâce car ils n'en ont plus les moyens ». Avant de rappeler que la crise laitière « dure depuis 850 jours ».

3Avril
Crise laitière en Europe

« Le programme de réduction des volumes a fait ses preuves », estime l'EMB

Le dispositif européen incitant financièrement les producteurs de lait à réduire leurs volumes cet hiver a offert au secteur des résultats « très positifs », selon l'European Milk Board. L'organisation exige que ce plan mis en place à l'automne 2016 soit intégré « dans un mécanisme de crise permanent ».

25Mars
[Vient de paraître] Terre-net Magazine

Zoom sur les plantes fourragères riches en tanins

Les espèces à forte teneur en tanins, comme la chicorée et le plantain, disposent de propriétés antiparasitaires et nutritives intéressantes. C'est pourquoi des éleveurs du Limousinont testé ces deux fourrages sur leurs exploitations. Et ils ont été surpris du résultat, comme vous pourrez le voir dans Terre-net Magazine n°65.

17Mars
Assemblée générale de la FNPL à Langres

André Bonnard : « Agrial et Lactalis jouent à un jeu dangereux »

[Mis à jour le 21 mars] Les producteurs de lait de la FNPL étaient réunis les 15 et 16 mars 2017 pour leur congrès annuel à Langres, avec une tête d'affiche : le commissaire européen à l'agriculture Phil Hogan. Sur le marché français, André Bonnard, secrétaire général du syndicat, dénonce le « virage intégrateur » d'Agrial et les nouvelles décisions de Lactalis sur la grille de prix. Mardi 21 mars, Eurial, le pôle laitier d'Agrial, a souhaité publier un droit de réponse suite à ces propos.

16Mars
Plan de consolidation des exploitations

N. Turquin (C. Mutuel) : « En Ile-de-France, 95 % des dossiers ont été traités »

Les banques ont-elles vraiment joué leur rôle auprès des agriculteurs dans le cadre du plan de consolidation et de refinancement des exploitations agricoles ? « Oui », se défend Nicolas Turquin, responsable du marché agricole au Crédit Mutuel d'Ile-de-France. Le banquier estime que 95 % des dossiers ont été traités.