Couverts végétaux

image Couverts végétaux

La couverture hivernale des sols en interculture est devenue obligatoire en 2012 pour toutes les parcelles situées en zone vulnérable, une mesure qui concerne quand même 55 % des surfaces agricoles françaises. Certains n'y voient qu'une contrainte et se contentent de respecter a minima les directives. D'autres cherchent à en tirer parti. Intercultures pièges à nitrates, bénéfiques pour la structure du sol ou valorisés en fourrage... les couverts végétaux dans tous leurs états.

18Septembre
Reportage chez J-C Leicher (27)

Agriculture de conservation des sols : un virage à 90° en seulement deux ans

Réduction des intrants, semis direct sous couvert végétal, enrobage des semences fermières fait maison... : Jean-Christophe Leicher a opéré, en quelques années, un virage assez radical des pratiques culturales sur l'exploitation familiale euroise.

9Septembre
Cultures intermédiaires

Des couverts pour concilier agronomie et faune sauvage

Afin d'accompagner les agriculteurs à choisir des cultures intermédiaires bénéfiques tant pour l'agronomie que pour la faune sauvage, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS, aujourd'hui Office français de la biodiversité) la fédération départementale des chasseurs du Nord, l'Institut de Genech, l'Institut d'Anchin, la FDSEA 59 et le Gnis viennent de lancer une application mobile dédiée.

4Septembre
Frédéric Quiclet, agriculteur (70)

« L'activité de compostage permet d'enrichir mes sols en matière organique »

Agriculteur en Haute-Saône, Frédéric Quiclet a transformé au fil du temps ses pratiques culturales, avec les techniques culturales simplifiées (TCS) dès 1981 et un passage progressif en semis direct total. Parmi les objectifs recherchés : « lutter contre l'érosion, protéger et favoriser la vie du sol ». En parallèle, l'agriculteur a lancé une activité de compostage, qui permet d'enrichir les sols en matière organique et de développer une activité au service du territoire. Il nous explique tous ces changements.


18Aout
L'actu d'Arvalis

Structure du sol : les actions à suivre pour corriger un tassement

Les implantations de l'automne et de l'hiver derniers ont été souvent réalisées dans des conditions humides et ont pu dégrader la structure du sol. S'il y a effectivement des tassements, et pour éviter de pénaliser la prochaine culture, il peut être utile de mettre en place des actions correctives à l'interculture. L'action régénératrice du climat et de l'activité biologique est variable selon le type de sols et prend généralement plusieurs années. Un travail du sol peut alors s'imposer.

3Aout
Vu sur les réseaux

Les éleveurs s'inquiètent du manque d'eau pour la levée des dérobées

Moisson terminée, place aux semis de couverts ! Mais avec des terres très sèches, difficile de travailler le sol. Sur les réseaux sociaux, les éleveurs partagent des photos et vidéos de leurs chantiers et expliquent attendre la pluie avec impatience car ces dérobées sont précieuses pour reconstituer un stock de fourrage.

3Juillet
[Témoignages] ACS

Ils testent les doubles couverts pour réduire le recours aux herbicides

La chambre d'agriculture des Pays de la Loire travaille sur la couverture permanente des sols avec les doubles couverts dans l'objectif notamment de réduire l'usage des désherbants. La réussite du couvert d'été s'avérant cruciale, elle teste des semis avant récolte à l'épandeur à engrais et au drone chez des agriculteurs en agriculture de conservation des sols (ACS).

2Juillet
Retour des ovins en terres céréalières

Vers quelles cultures dérobées s'orienter ?

La pratique du pâturage des terres cultivées par les ovins est très ancienne. « Faire pâturer des céréales avant la montaison, consommer les restes des végétaux et les adventices après récolte ou bien encore pâturer des plantes fourragères semées en intersaison, entre deux cultures principales, les exemples sont multiples », indique le Gnis. En ce qui concerne l'interculture, retrouvez les conseils de l'interprofession des semences et plants pour choisir des espèces adaptées.