Cours d'eau

Articles relatifs à la qualité de l'eau des rivières, à l'entretien des cours d'eau.

15Septembre
Irrigation

Quel avenir pour la réutilisation des eaux usées traitées ?

L'Europe veut encourager la réutilisation des eaux usées traitées pour l'irrigation. Mais le nouveau règlement communautaire qui encadrera leur usage en 2023 sera plus contraignant que l'actuelle réglementation française. Verra-t-on un jour se développer cette pratique, encore très minoritaire sur notre sol ?

14Septembre
État des nappes phréatiques

Une situation qui se dégrade encore à l'Est

Le niveau des nappes phréatiques est globalement « satisfaisant » sur une grande moitié ouest de la France mais plus dégradé dans l'est du pays, en raison du manque de précipitations d'un été sec, indique le Bureau de Recherches géologiques et minières.

2Septembre
Approvisionnement en eau

Créer un forage sur son exploitation : la procédure à suivre

On l'oublie souvent mais l'eau reste le principal aliment des animaux en termes de quantité. Et la facture d'eau est bien souvent salée en élevage bovin. Ainsi, le forage est une piste pour réaliser d'importantes économies. En tant qu'expert sur la question, Hervé Dubois de Seenorest détaille les démarches administratives à effectuer pour la création d'un forage.


12Aout
État des nappes phréatiques

Une situation globalement satisfaisante malgré la sécheresse des sols importante

« La situation est contrastée sur le territoire », concernant l'état des nappes phréatiques au 1er août 2020 note le BRGM. Là où la recharge a été abondante pendant l'hiver dernier, la situation reste satisfaisante. En revanche, pour les nappes de la plaine d'Alsace, des couloirs de la Saône et du Rhône et de l'est du Massif Central, elle est moins favorable.

5Aout
Irrigation

On ne pourra plus arroser demain comme on le faisait hier

Sur les questions relatives à l'irrigation, les prises de position sont souvent manichéennes. À l'aune du changement climatique, il est pourtant nécessaire de dépassionner les débats. Penser l'agriculture de demain, c'est raisonner la gestion de l'eau et, en la matière, l'irrigation sera, à n'en pas douter, une carte à jouer.

20Juillet
État des nappes phréatiques

« Les niveaux repartis à la baisse sur la quasi-totalité des nappes »

Selon le bureau de recherches géologiques et minière (BRGM), « la très bonne recharge hivernale 2019-2020 reste visible sur une grande majorité du territoire. Les épisodes pluviométriques survenus début mai sur la moitié sud et la pluviométrie excédentaire observée au mois de juin sur une grande partie du pays ont permis de différer la vidange des nappes d'eau souterraine ». Fin juin, les niveaux sont cependant repartis à la baisse sur la quasi-totalité des nappes.

15Juillet
Mieux gérer la ressource en eau

Choix des variétés, rotations, nouvelles cultures... quel levier actionner ?

Alors que la ressource en eau est amenée à se réduire avec le changement climatique, quels sont les leviers d'action en matière de rotations ? Opter pour des variétés plus résilientes, diversifier les assolements, plébisciter des espèces peu gourmandes en eau. Les solutions, nombreuses, ne sont pas exemptes d'obstacles ou de limitations.

18Juin
Protéger la qualité de l'eau

Gnis : « Une herbe haute et épiée n'a plus d'action de pompe à nitrates »

Pour éviter la fuite de nitrates dans la nappe phréatique, le Gnis rappelle qu'il faut veiller à ce que l'herbe ne soit pas haute et épiée sinon elle ne consomme plus tout l'azote produit par la minéralisation du sol. De même, l'implantation de cultures dérobées fourragères ou de plantes de service est essentielle pour préserver la qualité de l'eau et la fertilité des sols.

9Juin
Changement climatique

À quoi s'attendre au niveau du stress hydrique des plantes ?

Des pluies inégales, un climat plus chaud et une quantité de CO2 dans l'atmosphère plus élevée : ces trois facteurs vont modifier les bilans hydriques de nos cultures dans les décennies à venir. Si, globalement, il faudra faire face à un stress hydrique important, les prévisions se révèlent plus complexes et contrastées qu'il n'y paraît.

15Mai
État des nappes phréatiques

La recharge 2019-2020 a été supérieure à la moyenne

L'automne et l'hiver 2019-2020 ont été suffisamment pluvieux pour permettre une bonne recharge des nappes phréatiques. C'est ce que relève le dernier état des nappes phréatiques du BRGM. À l'exception de certaines nappes qui doivent rester sous surveillance : les nappes de la plaine d'Alsace, du couloir de la Saône et du Rhône et du Massif Central.

15Avril
État des nappes phréatiques

Une situation satisfaisante excepté à l'est et dans le Massif central

Dans son dernier état des nappes phréatiques au 1er avril 2020, le BRGM note que la recharge des nappes phréatiques 2019-2020 « a été supérieure à la moyenne grâce à des pluies efficaces, précoces et conséquentes ». Si la situation est très satisfaisante sur de très nombreuses nappes, elle est plus compliquée à l'est et dans le Massif central.