Coordination rurale

Articles relatifs à la Coordination rurale, deuxième syndicat agricole français.

5Avril
Congrès de l'OPL à Bagnoles-de-l'Orne

« L'urgence d'obtenir des prix rémunérateurs pour sauver la ferme laitière »

Réunis en congrès à Bagnoles-de-l'Orne, en Normandie, les éleveurs de l'OPL, la branche laitière de la Coordination rurale, s'inquiètent de la démographie du secteur. Pour Véronique Le Floc'h, présidente du syndicat, il ne s'agit plus de produire coûte que coûte « pour satisfaire les industriels », mais « d'obtenir des prix rémunérateurs que les États généraux avaient promis, sans succès ». « Il y va du modèle laitier familial français. »

26Mars
Jérémy Decerle sur la liste LaREM

Réagissant à l'annonce, par Jérémy Decerle, le président de Jeunes agriculteurs, de sa candidature aux Européennes sur la liste de la République en marche, la Coordination rurale dénonce une « tromperie » à l'égard des agriculteurs.


8Mars
[Carte interactive] Élections chambres

Participation historiquement faible, statu quo syndical : l'essentiel à retenir

[Mise à jour vendredi 8 mars 2019] Les résultats des élections des chambres d'agriculture 2019 n'ont amené aucune surprise sur le plan national. Le duo FNSEA-JA confirme sa majorité absolue au sein des organisations consulaires. La Coordination rurale conforte aussi sa deuxième place. La Confédération paysanne progresse légèrement et le Modef descend sous la barre des 2 %. Le scrutin révèle, en revanche, une participation historiquement faible, autour de 46,52 %, soit près de 8 points de moins qu'en 2013. Sur le plan local, un petit jeu de chaises musicales s'opère à la marge. Le ministère de l'agriculture a actualisé les résultats consolidés par syndicat vendredi 8 mars 2019.

28Février
Signature du contrat de solutions

Didier Guillaume, ministre de l'agriculture et de l'alimentation, Philippe Mauguin, président directeur général de l'Inra et Eric Thirouin, secrétaire général adjoint de la FNSEA, ont signé au Salon de l'agriculture le préambule du contrat de solutions. La Coordination rurale reproche une diffusion, au travers de ce préambule, d'une vision « perverse » de l'agriculture.

12Février
Coopératives agricoles

La CR insiste auprès d'Emmanuel Macron en faveur du projet d'ordonnance

Invités à l'Elysée, comme tous les autres représentants syndicaux, pour un entretien avec Emmanuel Macron, les leaders de la Coordination rurale ont insisté auprès du chef de l'État pour que l'ordonnance concernant la gouvernance des coopératives soit publiée rapidement.

7Février
Chambres agriculture

FNSEA-JA en « progression », forte hausse de l'abstention

Les listes majoritaires du syndicalisme agricole FNSEA-JA semblaient se diriger vers une « progression » et même une nette victoire, lors du vote pour le renouvellement des Chambres d'agriculture, marqué par une forte abstention, après deux tiers de dépouillement, mercredi soir.

17Janvier
Moins de viande, plus de noix

[Mise à jour le 17 janvier 2019 à 18h10] Comment nourrir sainement 10 milliards d'humains d'ici 2050 tout en préservant la planète ? En divisant par deux la consommation mondiale de viande rouge et de sucre et en doublant celle des fruits, des légumes et des noix, plaident jeudi des spécialistes, qui veulent une « transformation radicale » de nos habitudes alimentaires.

17Janvier
Suite à la manifestation de la CR

« L'importation permet de préserver les résultats économiques de Nord Céréales »

Mercredi 16 janvier, des céréaliers de la Coordination rurale manifestaient à l'entrée du port de Dunkerque et de la Sica Nord Céréales pour dénoncer « l'importation massive de maïs ukrainien ». Dans un communiqué, Nord Céréales rappelle sa stratégie de diversification pour « sauvegarder » ses résultats économiques.

16Janvier
Sur le port de Dunkerque

Des agriculteurs de la CR manifestent contre les « importations massives »

Une centaine d'agriculteurs de la Coordination rurale ont manifesté mercredi à l'entrée du port de Dunkerque (Nord) pour « dénoncer les importations massives » de céréales, principalement de maïs ukrainien, « qui ne respectent pas les normes » et « ruinent les agriculteurs français ».