Coopérative laitière

Articles relatifs aux différentes coopératives laitières, aux laiteries et collecteurs privés, transformateurs de produits laitiers,...

8Octobre
Le lait Prospérité

Quand le consommateur n'a qu'à scanner la bouteille pour tracer le lait

La coopérative Prospérité fermière Ingredia présente son lait Prospérité, écoresponsable et digitalisé. Distribuée dans les Hauts-de-France, la marque promet au consommateur un « lait en toute transparence ». En l'achetant, le consommateur pourra en effet scanner la bouteille et connaître le parcours du lait de la ferme à la laiterie et auditer le cahier des charges en temps réel.

26Juillet
« Les jeunes talents de l'agriculture »

Jean-Baptiste : « Maîtriser la filière et ne pas penser qu'aux volumes »

Jean-Baptiste a toujours été très attaché à la Franche-Comté, à l'élevage familial de vaches montbéliardes, race emblématique de la région, et au comté produit à partir de leur lait. Son installation, en Gaec avec son père et son frère, était prévue de longue date, comme la répartition des rôles de chacun. Lui s'occupera notamment de la valorisation de la production et de la filière. Ce portrait est le quatrième de la série "Les jeunes talents de l'agriculture" présentant, en quelques lignes, les spécificités des projets des jeunes agriculteurs qui ont inspiré le livre de Christophe et Sylvie Dequidt.

12Juillet
Paroles de lecteurs

Être éleveur aujourd'hui, ça fait peur !

« Entre les fermes qui disparaissent, les difficultés au quotidien, les charges qui augmentent, les végans qui s'introduisent partout, les scientifiques et journalistes qui plaident pour la disparition de l'élevage... il y a de quoi avoir peur d'être éleveur aujourd'hui selon les lecteurs de Web-agri, contrairement à ce que montre le film "Même pas peur d'être éleveur" réalisé par le Cniel, le BTPL et le centre de formation de Poisy dans le cadre de la journée mondiale du lait en juin dernier.


21Juin
Paroles de lecteurs

400 ¤/1 000 l de lait : à d'autres !

Yves Legros, patron de Candia, n'a pas du tout convaincu les lecteurs de Web-agri quand il affirme que l'objectif de Sodiaal est de payer les producteurs 400 ¤ les 1 000 litres de lait ! Encore de « belles paroles », voire « un coup de com' » ! « Arrêtez de nous baratiner », s'exclame Jonathan, « on aura tous mis la clé sous la porte » avant d'atteindre ce niveau de prix !, poursuit jersiaise. De toute façon, les industries laitières vont bientôt toutes partir à l'étranger...

14Juin
En vidéo sur Facebook

Yves Legros (Candia) : « Notre objectif : payer les éleveurs 400 ¤/1 000 l »

Invité sur France info, Yves Legros, directeur de Candia, a affirmé n'avoir qu'un seul objectif : « payer les producteurs 400 ¤/1 000 l ». Dès cet été, il annonce que Sodiaal serait « capable de passer la barre des 350 ¤/1 000 l si les négociations se finissent bien et si les laits spécifiques sont bien valorisés ». Une vidéo publiée sur Dailymotion puis relayée sur Facebook.

13Juin
[Carte interactive] Industrie laitière

Les leaders laitiers français investissent en masse à l'étranger

Selon les chiffres du Cniel, présentés lors de la conférence annuelle sur les marchés mondiaux organisée par l'Institut de l'élevage, les industriels laitiers français ont poursuivi de manière soutenue leur développement à l'international. Après avoir beaucoup investi dans la valorisation des ingrédients secs, ces derniers misent davantage sur les fromages.

3Juin
Visite d'une laiterie

Du tank à la bouteille, découvrez le parcours du lait chez Lactinov (80)

Avec ses 230 millions de litres de lait collectés chaque année, elle est bien loin de la plus grosse laiterie française, et pourtant Lactinov a tout d'une grande. Appartenant au groupe Lact'Union, la laiterie d'Abbeville dans la Somme (80) collecte 650 élevages du secteur. À l'occasion de la journée mondiale du lait, l'usine ouvrait ses portes pour nous emmener dans les coulisses de la production, d'où sortent tous les ans 163 millions de bouteilles et 13 000 tonnes de matière grasse.

1Mai
Appellations d'origine laitières

Michel Lacoste, président du Comité national des appellations d'origine laitière (Cnaol) dénonce « l'homogénéisation inacceptable » subie par le camembert de Normandie après le compromis historique proposé par les acteurs de la filière pour tenter de régler un conflit d'étiquette et un problème juridique au sein de l'appellation AOP l'an passé

5Avril
[Paroles de lecteurs]Filière lait/viande

Produire moins et être plus autonome : des virages stratégiques pour s'en sortir

L'essai de la ferme expérimentale des Trinottières, visant à augmenter la production laitière, laisse les lecteurs de Web-agri perplexes. Pourquoi produire plus de lait alors que le prix payé aux producteurs est dérisoire ? Et que cela risque d'alourdir encore davantage la charge de travail déjà très importante en élevage laitier ? Ne vaut-il pas mieux réduire les volumes et chercher plus d'autonomie ? C'est en tout cas ce que semblent suggérer beaucoup de commentaires. Certains s'interrogent également sur les solutions possibles pour préserver la filière viande bovine.

1Février
Paroles de lecteurs

Des critiques en réponse aux voeux de la FNPL

Prix du lait dérisoire, incitation à produire toujours plus, conséquences non anticipées de l'arrêt des quotas laitiers, déconnexion des réalités du terrain, intérêts personnels privilégiés : les lecteurs de Web-agri ont répondu aux voeux de la Fédération nationale des producteurs laitiers (FNPL) par de nombreux reproches. Si la plupart des commentaires sont unanimes sur ces points, quelques-uns rappellent que se plaindre sans arrêt ne sert pas à grand-chose et que les responsables professionnels ont au moins le mérite de s'engager.