27Mai
Filière laitière bio

L'explosion de la production de lait bio va-t-elle faire évoluer le modèle ?

Si les deux premières vagues de conversions dans la filière laitière biologique étaient surtout le fait de la production, la troisième vague, qui intervient depuis 2016, est soutenue aussi par la transformation et l'aval de la filière, signe d'un véritable changement d'échelle qui ne va pas sans susciter d'interrogations quant au modèle de développement souhaitable à l'avenir.

12Mai
Souveraineté alimentaire

Faut-il changer radicalement le système agricole français ?

Entre peur de manquer, ruptures logistiques, fermeture des restaurations collectives et de certains lieux d'approvisionnement alimentaire, la crise actuelle a remis la question de l'alimentation au c½ur des priorités des Français. Le débat organisé dans le cadre « les Assiettes du Futur », le 6 mai, évoque le sujet sous l'angle politique, avec des interventions de la Confédération paysanne, la FNSEA, le député Jean-Baptiste Moreau (LReM) ou le député européen Benoit Biteau (EELV).

7Mai
Projet de loi Asap

Un projet de loi d'urgence, habilitant le gouvernement à légiférer par ordonnances sur des dispositions diverses et souvent techniques, a été présenté jeudi en Conseil des ministres, permettant notamment de reporter, anticiper ou adapter certaines mesures en raison de l'épidémie. Pour l'alimentation, la prolongation pour 30 mois, à compter de décembre 2020, de l'interdiction de la vente à perte en grande surface sur les produits de consommation a été suspendue.


7Mai
Relocalisation, investissement, emploi

L' « engagement collectif » des chambres d'agriculture pour l'après-crise

Si la crise actuelle a remis l'agriculture et l'alimentation au c½ur des préoccupations des Français, les chambres d'agriculture veulent s'appuyer sur cette prise de conscience pour retrouver les conditions d'une souveraineté alimentaire, et préparer la sortie de crise sur le plan économique, pour les secteurs agricoles les plus touchés.

5Mai
Viande bovine

Le ministre veut répondre à « la détresse des éleveurs »

[Mis à jour à 12h10] Alerté par les éleveurs bovins allaitants sur l'aggravation de leur situation économique, déjà difficile, en raison de la pandémie de Covid-19, le ministre de l'agriculture a appelé la filière à réagir collectivement et dénoncé une baisse injustifiée de la rémunération de la production. Une réunion est organisée au ministère ce 5 mai avec des représentants de l'ensemble de la filière.

30Avril
Conjoncture bovine

Entre cotations qui décrochent et échanges en baisse, la filière souffre

Dans sa note de conjoncture mensuelle, FranceAgriMer dresse un bilan sur la filière viande bovine. La demande en haché est dynamique et permet une meilleure valorisation des vaches laitières. Malgré des cotations qui décrochent, les stocks augmentent en jeunes bovins et les animaux doivent sortir avant d'être trop lourds, ce qui conduit à des abattages en hausse. Quant aux exports de broutards, ils se poursuivent, tandis que les incertitudes liées à la pandémie perturbent les échanges de viande.

28Avril
Tribune

Souveraineté alimentaire : de quoi es-tu vraiment le nom ?

Pour l'agroéconomiste Jean-Marie Séronie, la France dispose de tous les éléments nécessaires à sa sécurité alimentaire. Mais ce noble enjeu nécessite la conduite simultanée de quatre politiques : une politique consumériste pour modifier les habitures alimentaires, une politique agricole pour notamment augmenter l'efficacité des exploitations, une politique industrielle pour disposer de tous les intrants et équipements nécessaires, et une politique générale sur les enjeux du foncier, du coût du travail ou du stockage de l'eau.

10Avril
Viande bovine

Le coronavirus bouscule l'équilibre des marchés

Selon les dernières tendances de l'Idele, expliquées dans un webinaire le jeudi 9 avril, la perte du débouché RHD a certes relancé les achats des ménages, mais le marché français s'est réorienté vers plus de haché, et notamment surgelé. Malgré des abattages réduits, les prix des vaches laitières sont en baisse. Par ailleurs, le ralentissement des sorties en JB fait craindre un alourdissement des animaux.