Confédération paysanne

Articles relatifs à la Confédération paysanne

17Octobre
[Reportage] OGM ou non-OGM ?

A la Cour de justice européenne, le procès de la mutagenèse

Mardi 3 octobre à Luxembourg, 15 juges de la Cour de justice de l'Union européenne ont entendu les plaidoiries des parties au procès des organismes obtenus par mutagenèse avec une question centrale : « Ces organismes issus des nouvelles techniques d'amélioration génétique doivent-ils être considérés comme des OGM, et donc soumis à la réglementation sur les OGM ? »

12Octobre
Annonces d'Emmanuel Macron

Après les annonces d'Emmanuel Macron pour l'agriculture, la Confédération paysanne est satisfaite qu'un cap soit donné à la politique agricole. Le syndicat se réjouit notamment que le président de la République ait évoqué l'importance de partir des coûts de revient pour définir les prix agricoles.

10Octobre
Etats généraux de l'alimentation

Une cinquantaine d'ONG ont réclamé mardi au gouvernement « une orientation claire » en faveur d'un « autre modèle agricole », à la veille de l'annonce par Emmanuel Macron de mesures à l'issue de la première phase des Etats généraux de l'alimentation.


14Septembre
Prix du blé en baisse

La Confédération paysanne pointe du doigt les limites du marché mondial des céréales. Malgré une récolte de céréales de bonne qualité avec un rendement meilleur qu'en 2016, les prix très bas ne permettent pas aux paysans de couvrir leurs coûts de production. Le syndicat demande «  la structuration de filières à forte valeur ajoutée, orientées vers des marchés relocalisés ».

30Aout
Etats généraux de l'alimentation

A l'issue des premières réunions des ateliers des Etats généraux de l'alimentation, la Confédération paysanne s'en prend à la FNSEA en dénonçant un syndicat « main dans la main avec l'industrie et la grande distribution » et « incapable de défendre l'intérêt des paysans ».

20Aout
Produits contaminés au fipronil

La Confédération paysanne considère que les industriels de l'agroalimentaire « n'ont pas joué le jeu » dans l'affaire des oeufs contaminés au fipronil et que le gouvernement aurait dû montrer « beaucoup plus de fermeté », a déclaré dimanche sur France Inter, son porte-parole Laurent Pinatel.