Pôle cultures fourragères

9Avril
2012
Sursemis de luzerne en blé

Des économies d'azote et de produits phytosanitaires garanties

Depuis 3 ans, Didier Duedal, éleveur dans l'Eure, effectue un sursemis de luzerne sur ses parcelles de blé. Son objectif : réduire les intrants et disposer d'un complément de fourrage à l'automne. Agronomiquement, grâce à cet itinéraire, il réduit la pression des adventices, et par conséquent le nombre de traitements herbicides. Il profite aussi des légumineuses pour réduire ses apports d'azote à l'échelle de la rotation (maïs, blé, prairie).

5Avril
2012
Pâturage de printemps et sub-acidose

Le « Baca » ? Quèsaco ?

Le pâturage de printemps entraine un risque de sub-acidose. Naturellement présent dans le système salivaire et sanguin, le bicarbonate de sodium en complément permet de tamponner le pH du rumen des vaches laitières, grâce à sa valeur Baca (Bilan alimentaire cations anions) élevée.

4Avril
2012
Fertilisation azotée

Ne pas hésiter à favoriser la pousse de l'herbe sur les parcelles fauchées

Certains éleveurs voudront sans aucun doute maximiser la repousse de l'herbe à la sortie de l'hiver. Si les prairies ne sont pas assez riches en légumineuse (moins de 20 à 25 % au printemps), la fertilisation azotée s'impose pour booster la production d'herbe, et en particulier sur les parcelles fauchées. « 30 unités d'azote à la date optimale, par rapport à une impasse, permettent d'optimiser 5 à 6 ares de prairies pour le pâturage de printemps par Ugb. Ce qui est non négligeable si l'on a 80 vaches allaitantes par exemple », témoigne Pascale Pelletier, d'Arvalis Institut du végétal, à propos d'essais réalisés dans l'Indre.


21Mars
2012
Fertilisation des prairies

Stéphane Violleau (CA) : « Au-delà de 1,2 Ugb/ha, difficile de s'appuyer sur les légumineuses »

Dans les systèmes d'élevages standards, 30 à 40 unités d'azote minéral à l'hectare sont nécessaires pour les prairies dont le chargement est compris entre 1 et 1,2 Ugb/ha. Difficile de s'appuyer uniquement sur des légumineuses pour faire l'impasse en azote avec un tel chargement.

15Mars
2012
Maïs fourrage

L'heure des semis précoces approche

Afin d'assurer les rendements et la qualité de l'ensilage, mieux vaut favoriser les semis précoces si le sol est suffisamment ressuyé. « Selon les zones géographiques, les éleveurs doivent se tenir prêt à semer à la mi-avril », affirme Bertrand Carpentier, ingénieur spécialisé en maïs fourrage à l'Institut du végétal. Selon lui, avec des variétés adaptées et l'ajout d'engrais starter, les éleveurs gagneraient à semer de bonne heure.

23Février
2012
Mise à l'herbe

Le déprimage assure un bon démarrage des prairies

En matière de mise à l'herbe, le plus tôt reste souvent le mieux, entend-on à la Chambre d'agriculture des Côtes-d'Armor. Dans l'Ouest les premières sorties à l'herbe débuteront d'ici peu si le temps et les conditions de portance le permettent. Pour nettoyer les prairies en sortie d'hiver, le déprimage, sera le gage de réussite d'une bonne saison de pâturage.

20Février
2012
Stratégies fourragères

Jean Gousseland (LG) : « Les éleveurs auront davantage besoin de stocks fourragers en été »

A l'occasion d'une émission enregistrée sur la plateau de la Space Terre-net Web TV au Space 2011 consacrée aux enseignements de la sécheresse 2011, Jean Gousseland, chef de marché en semences fourragères chez LG, explique que l'évolution du climat engendrera des besoins plus importants en stocks fourragers d'été chez les éleveurs.

16Février
2012
Guide pratique de l'éleveur

Produire avec de l'herbe

Ce guide pratique de 72 pages reprend l'essentiel des connaissances nécessaires pour optimiser la gestion des surfaces herbagères d'une exploitation.

12Février
2012
Terremomètre, la température du monde agricole

Fongicides à la parcelle ou à l'exploitation ?

Pour 56 % des exploitants, chaque parcelle cultivée doit disposer d'un programme individualisé de gestion des maladies fongiques. Un sondage du Baromètre agricole Terre-net Bva extrait de Terre-net Magazine n°12.

7Février
2012
Améliorer le profil en acide gras du lait

Herbe, tourteau de colza et graines de lin composent le lait de demain

D'après des études de l'Institut de l'élevage concernant la composition de la matière grasse du lait, l'herbe pâturée est le fourrage le plus adapté pour produire un lait dont les caractéristiques répondent le mieux aux critères nutritionnels pour la consommation humaine. En l'absence de pâturage, compléter l'ensilage de maïs avec une part d'herbe conservée et un tourteau adapté comme celui de colza ou les graines de lin, améliore le profil en acides gras du lait.

6Février
2012
Stratégie fourragère 2012

Michel Moquet : « Détruire suffisamment tôt les dérobées pour ne pas pénaliser en eau la culture suivante »

Avec la sécheresse du printemps 2011, de nombreux éleveurs ont adapté leur stratégie fourragère et se dirigent davantage vers l'autonomie en protéines en implantant des méteils ou dérobées à base de légumineuses. Certes, ces mélanges apporteurs d'azote constituent d'excellents précédents au maïs. Mais ils sont aussi gourmands en eau. Pour Michel Moquet, ingénieur Arvalis-Institut du végétal, il convient ainsi de détruire ces cultures suffisamment tôt pour ne pas pénaliser l'implantation et la levée du maïs au regard de la ressource en eau.

2Février
2012
Fumure starter sur maïs

Bertrand Carpentier (Arvalis) : « Une assurance au bon démarrage »

La fumure starter favorise le bon développement de la culture du maïs, surtout lors de semis précoces. En semant à la mi-avril, « nous avons intérêt à mettre la plante dans les meilleures conditions de démarrage », explique Bertrand Carpentier, ingénieur Arvalis-Institut du végétal.

26Janvier
2012
Semences LG

Redéfinir ses variétés de maïs au service de l'éleveur

Semences LG promet de répondre aux besoins des éleveurs grâce aux performances de sa nouvelle série de maïs fourrages hybrides : lignée élite, maïs hautement digestibles. Au-delà de la théorie, le semencier accompagne l'agriculteur dans ses choix de variétés, du semis jusqu'à la récolte et à la gestion du silo.

24Janvier
2012
Sondage

64 % des agrisurfeurs ont déjà leur Certiphyto

Alors que les formations pour l'obtention du Certiphyto vont rédemarrer, Terre-net Média a interrogé ses lecteurs sur leurs intentions d'inscription. Une bonne majorité d'entre d'entre eux n'est pas concernée, car déjà en possession du précieux sésame. Parmi les 25 % d'agriculteurs pas encore formés, plus de la moitié déclarent vouloir s'inscrire cette année pour obtenir leur Certiphyto qui sera obligatoire au 1er octobre 2014.

24Janvier
2012
Maïs Ogm

Certains agriculteurs prêts pour les semis, Blm et Nkm prêts pour la clause de sauvegarde

Les céréaliers d'Orama ont relancé le débat sur les Ogm la semaine dernière à l'occasion de leur congrès national à Dijon. Pour produire plus et mieux, ils veulent des Ogm ! Certains agriculteurs se disent prêts à semer des Ogm dès le printemps prochain, en profitant de l'actuel « vide juridique ». Présent au congrès Bruno Le Maire a rappelé sa détermination à interdire de nouveau la culture du maïs Mon 810. Une nouvelle clause de sauvegarde devrait être prise avant la fin février, d'après la ministre de l'environnement Nathalie Kosciusko-Morizet.