Pôle cultures fourragères

28Aout
2012
Conservation des ensilages

Toute l'énergie perdue en chaleur, c'est de l'énergie en moins pour faire du lait

Le Btpl (Bureau technique de la promotion laitière) rappelle qu'une bonne conservation des ensilages est gage d'une alimentation de qualité avec peu de pertes. Chasser l'air reste une priorité, même si l'ensileuse presse le chantier. Parce que les performances laitières de l'année passent notamment par le travail d'une journée, mieux vaut que l'éleveur soit le tasseur et fixe le rythme du chantier.

14Aout
2012
Semis d'herbe

Rouleau lisse ou packer ?

Le roulage est indispensable pour rappuyer le sol après un semis ou un sursemis d'herbe. Rouleau lisse ou rouleau packer, à vous de choisir selon la préparation du sol, l'homogénéité du terrain et les conditions d'utilisation.

9Aout
2012
Semis d'herbe

Avec le semoir à céréales ou au semoir direct ?

Semoir à céréales ou semoir direct ? Les conseils du Gnis pour choisir comment semer l'herbe selon le mode de destruction de la flore en place.


31Juillet
2012
Couverts et dérobés

Choisir ses cultures intermédiaires en fonction du contexte de l'exploitation (Arvalis)

Bien que la majorité des surfaces de cultures intermédiaires soit occupée par un nombre restreint d'espèces, le choix est très large et permet une valorisation en fourrage. Il est parfois difficile de s'y retrouver entre les "classiques" et d'autres nouveautés. Dans ce contexte, Arvalis-Institut du végétal donne des critères de choix.

26Juillet
2012
Sursemis de prairies

A la fin de l'été, renover sans retourner

Plus difficile à maîtriser qu'un semis classique, la technique du sursemis peut être utile pour rénover une prairie dégradée ou pour renforcer la présence de légumineuses sans avoir à détruire la prairie existante. Julien Greffier, animateur au Gnis (Groupement national interprofessionnel des semences et plants), explique quels matériels utiliser et comment mettre les chances de son côté pour réussir son sursemis.

18Juillet
2012
Etat hydrique des sols

Les pluies du printemps ont rechargé tardivement les nappes phréatiques

Les pluies abondantes du printemps ont permis de recharger les nappes phréatiques, plus tardivement que lors des années normales, la moitié des réservoirs affichant au 1er juillet un niveau "normal à supérieur à la normale", a annoncé lundi le Bureau de recherches géologiques et minières (Brgm).

26Juin
2012
[Sondage] Stockage de l'herbe

Le foin toujours plébiscité par les éleveurs

Si le foin reste le moyen privilégié pour stocker l'herbe fauchée, tout laisse à croire que l'ensilage et en particulier l'enrubannage, sont des méthodes de stockage de plus en plus plébiscitées des éleveurs de bovins.

18Juin
2012
Etat des nappes souterraines

En mai, nette amélioration des réserves d'eau

Selon le Brgm, les pluies du mois de mai 2012 ont redonné des couleurs aux nappes d'eau souterraines. La moitié des réservoirs d'eau affichent un niveau normal ou supérieur à la moyenne au 1er juin 2012. Ces derniers se retrouvent bien loin de la situation critique du printemps 2011.

15Juin
2012
Fibrosité des rations à base de maïs

Les foins de graminées, plus appétant et aussi efficace que le foin de luzerne

Utile pour diluer à moins de 28 % la part d'amidon dans les rations à base d'ensilage de maïs et diminuer ainsi le risque d'acidose, les foins de graminées ou de luzerne ont un pouvoir tampon sur le pH du rumen. Néanmoins, une étude avertit sur les limites zootechniques et économiques du foin de luzerne lorsqu'il doit être acheté. A jeu égal, le foin de graminée produit sur l'exploitation s'avère tout aussi efficace et souvent plus appétant.

11Juin
2012
Maïs grain conservé humide

Ensilé ou inerté, c'est un concentré d'économies

Bien connu des éleveurs de porcs du grand Ouest, le maïs grain conservé humide se vulgarise chez les éleveurs bovins. Sa conservation permet de s'affranchir des coûts de séchage et de transport, un avantage sur le plan économique mais aussi écologique. Produit et conservé sur l'exploitation, il fait partie des leviers pour améliorer l'autonomie alimentaire grâce à sa forte concentration énergétique.

11Juin
2012
Déficit de paille

S'organiser dès à présent entre éleveurs et céréaliers

Dans le grand Est de la France, le gel des céréales d'hiver a contraint les agriculteurs à semer des cultures de printemps aux rendements en paille moindres. Le Bureau commun des pailles et fourrages (Bcpf), suggère de s'organiser dès à présent entre éleveurs et céréaliers.

25Mai
2012
Maïs fourrage

Le décalage des semis n'est pas préoccupant

L'année 2012 renoue avec la tradition des printemps frais et pluvieux et des semis de maïs en plusieurs vagues. Ceux de maïs fourrage restent à faire pour moitié dans les zones d'élevage. Le décalage ne devrait pas avoir d'incidence sur le rendement.

24Mai
2012
Taux d'humidité des fourrages

Trois nouveaux humidimètres à sonde externe

L'entreprise Domosystem propose de nouveaux humidimètres à sonde externe, pour mesurer la teneur en humidité et la température de la tourbe, de la paille et du foin, ainsi que du compost, du sable ou du substrat.

17Mai
2012
Protéagineux et légumineuses

Aide européenne découplée et soutien français renouvelé pour intégrer les fourragères déshydratées

Pour 2012, l'aide européenne aux protéagineux a été découplée. L'Unip a calculé, à titre indicatif, un montant unitaire à 63 ¤/ha de protéagineux cultivés entre 2005 et 2008. Une aide couplée française subsiste. Les protéagineux bénéficieront d'une enveloppe de 40 millions d'euros et les légumineuses fourragères destinées à la déshydratation de 8 M¤.