Pôle cultures fourragères

9Juin
Maïs fourrage

Après la sécheresse de 2019, Antoine Thibault (27) teste de nouvelles variétés

Après avoir manqué de fourrage l'an dernier, Antoine Thibault, éleveur laitier de l'Eure, cherche des solutions pour assurer son stock dans sa zone à sécheresse récurrente. Il s'est tourné vers la gamme des maïs m3 de Pioneer et réalise actuellement un essai afin de vérifier l'adaptabilité de ces variétés à ses besoins. Il nous explique comment et pourquoi dans une nouvelle vidéo.

8Juin
L'actu d'Arvalis

Bien connaître les ambroisies pour les détruire dans le maïs

Connues pour leur pollen allergisant, les ambroisies présentent aussi une nuisibilité importante dans les parcelles de maïs. Comment les reconnaître ? Quelles solutions mettre en ½uvre pour les détruire ? Éléments de réponses en vidéo avec Clémence Aliaga et Sylvie Nicolier, ingénieurs chez Arvalis-Institut du végétal.


8Juin
Alimentation

« Notre or vert c'est l'ensilage d'herbe »

L'ensilage d'herbe s'avère l'aliment à la méthode de conservation la moins coûteuse au regard de sa valeur énergétique et azotée pour alimenter les bovins en hiver. Les conseils des experts alimentation du Fidocl, la fédération interdépartementale des entreprises de Conseil élevage du Sud-Est. Article déjà paru le 28/11/2018, complété le 05/05/2020.

1Juin
Conservation des fourrages

Alerte échauffement en cas de balles denses de jeune foin trop humide

Une teneur en matière sèche insuffisante lors du pressage reste la principale cause d'échauffement des foins, mais d'autres facteurs entrent en jeu. Éléments de repères pour comprendre les processus en jeu, déceler les situations à risque et adopter les bons réflexes en cas de doute.

29Mai
En allaitant

Willy Auvrouin (12) : « Au pâturage, faire de ses contraintes, un atout ! »

Sur le plateau de l'Aubrac, Willy Auvrouin a su s'adapter aux contraintes de son territoire pour optimiser le pâturage de son troupeau. Pourtant, avec 5 blocs distants de 5 à 13 km du siège de l'exploitation, à des altitudes différentes et des potentiels très divers, ce n'était pas facile.

28Mai
Sécheresse des sols

« À quand la pluie » s'interrogent les agriculteurs du nord et de l'est du pays

Si certaines régions ont reçu quelques pluies bénéfiques dans le courant du mois de mai, ce n'est pas le cas de la partie nord de la France, notamment dans les Hauts-de-France où la sécheresse de surface s'accentue. Plusieurs autres territoires présentent aussi un indice d'humidité des sols particulièrement bas : le Grand Est, la Bourgogne-Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes. Les agriculteurs s'inquiètent pour le développement de leurs cultures et leurs stocks d'herbe.

22Mai
Pâturage

Antoine Thibault (27) : « Mes vaches ont perdu en lait, c'est grave ou pas ? »

Avec l'augmentation de la part d'herbe dans la ration de ses vaches, Antoine Thibault, éleveur laitier dans l'Eure, voit son litrage diminuer. Les vaches font moins de lait mais faut-il s'inquiéter ? « Non », répond l'éleveur qui, après avoir fait le calcul, explique que son coût alimentaire a bien baissé lui aussi.

21Mai
L'actu d'Arvalis

Réussir la récolte en foin de graminées ou de légumineuses

Limiter les pertes au champ tout en optimisant la vitesse de séchage constitue le paradoxe de la récolte en foin des prairies de graminées et/ou de légumineuses. Depuis plusieurs années, Arvalis conduit des expérimentations sur la récolte de l'herbe. Les références acquises donnent du recul sur les paramètres importants à respecter pour préserver la quantité et la qualité du fourrage à chaque étape de la chaîne de récolte. Article déjà paru le 28/05/2018, mis à jour le 18/05/2020.

19Mai
Maïs fourrage

Le risque pyrale est présent, ne relâchez pas la vigilance !

Le risque pyrale n'est pas à négliger en maïs fourrage. Si sa nuisibilité dépend de son abondance et de sa biologie, elle peut tout de même faire grandement chuter le rendement (jusqu'à 1 t de MS/ha en moins). Deux méthodes de lutte sont alors possibles : les trichogrammes ou le traitement par insecticide.

15Mai
Témoignages

La culture du soja bio emménage dans les Hauts-de-France

Culture d'été exigeante à la fois en chaleur et en eau, le soja est principalement cultivé dans le sud-ouest et l'est de la France. La sélection variétale et le réchauffement climatique ont toutefois permis d'envisager sa culture plus au nord, en Bretagne par exemple et même dans les Hauts-de-France, comme chez Gonzague Proot, polyculteur-éleveur bio dans la Somme.

15Mai
Campagne 2019/2020

Les cultures de printemps à l'honneur

Les estimations de surfaces mises à jour par Agreste au 1er mai 2020 affichent une nette progression des cultures de printemps cette campagne par rapport à 2019, notamment pour les orges, le maïs, le tournesol et le soja. Cette hausse s'explique en partie par la baisse des surfaces des céréales d'hiver défavorisées d'eau lors des semis et le recul de la sole de colza.

15Mai
En test à Saint-Hilaire-en-Woëvre (55)

Sur le principe du collier électrique, la clôture virtuelle est-elle efficace ?

La clôture virtuelle, quésaco ? Une fois la zone de pâturage définie sur un logiciel de cartographie et les animaux équipés d'un collier GPS, plus besoin de clôture physique. Signal sonore puis signal électrique les avertissent s'ils franchissent la limite définie. Après un premier test, la Digiferme de Saint-Hilaire-en-Woëvre (55) lance une expérimentation sur son troupeau allaitant.

15Mai
Témoignages d'éleveurs

« Attaques de corbeaux : les dégâts sont considérables cette année ! »

Après le semis de maïs, l'heure est au resemis pour bon nombre d'agriculteurs. Les attaques de corbeaux sont très importantes cette année, comme en témoignent Laurent Thiébot en Ille-et-Vilaine ou encore Sébastien Delva dans le Nord. En tournesol chez Julien Dupuis dans les Deux-Sèvres, ce sont surtout les pigeons qui font du dégât. En ce qui concerne l'effarouchement, ça ne suffit pas, « et encore moins lorsqu'on se fait voler son matériel », témoigne l'éleveur.

14Mai
[Sondage] Pâturage

Encore en déprimage ou déjà en phase de roulement, chacun avance à son rythme

Mi-mai 2020 : ça y est, la plupart des animaux qui doivent pâturer sont dehors ! Sortir tôt pour profiter d'une pousse précoce, puis finalement devoir rentrer tout le monde à cause de la pluie... la mise à l'herbe n'a pas été de tout repos pour les éleveurs. Et maintenant que beaucoup ont atteint leur rythme de croisière, la sécheresse s'installe déjà par endroits.