Pôle cultures fourragères

26Juin
Gaec du Champ Carrat (71)

« Nous avons opté pour un séchoir en bottes, moins onéreux qu'en vrac »

Producteurs de lait à Comté à Cuiseaux en Saône-et-Loire (71), Céline et Lionel Rathier misent sur l'herbe pour assurer leur production laitière. Afin de maximiser la qualité du foin, ils ont opté pour un séchoir en bottes. Moins cher à l'achat qu'un séchoir en grange et en vrac, il leur permet de faucher plus tôt et moins sec. Explications par les éleveurs eux-mêmes.

25Juin
Sécheresse

« Pour les fourragères, il faut prévenir ET guérir », d'après le Gnis

Nouvelle sécheresse, nouveau coup dur pour les éleveurs. « Face à cette situation, deux issues sont à envisager : gérer l'urgence et repenser son système pour les années futures », explique le Gnis. Intercultures, betterave fourragère, sursemis, et choix de nouvelles espèces : l'interprofession fait le tour des solutions envisageables.


22Juin
Semences

Le rapprochement entre Euralis Semences et Caussade Semences Group est signé

Les actionnaires d'Euralis Semences et de Caussade Semences Group ont signé, le vendredi 19 juin dernier, l'accord de rapprochement entre les deux entreprises. Avec ce projet entamé au mois de juillet 2019, cette nouvelle entité ambitionne de « devenir un acteur clé européen des semences ».

22Juin
Enrubannage

Du rose, du bleu, du jaune : les balles de couleur se multiplient

Vous n'avez pas pu passer à côté ! Les balles d'enrubannage colorées, ça vous parle ? Peut-être qu'un de vos voisins en fait car de plus en plus d'agriculteurs s'y intéressent. C'est amusant à voir mais à quoi ça sert ? Non seulement cela permet de différencier les différentes coupes, mais en plus ces films soutiennent la lutte contre le cancer. Alors pour la bonne cause, quelle couleur allez-vous choisir ?

22Juin
L'actu d'Arvalis

La récolte du foin de luzerne : une opération délicate

Une chaîne de récolte de foin de luzerne bien maîtrisée est essentielle pour garantir une bonne qualité du fourrage. Elle doit conduire à un taux de matière sèche avoisinant les 85 % tout en minimisant les pertes de feuilles. Arvalis - Institut du végétal a expérimenté différents outils pour définir lesquels sont les plus performants. Article déjà paru le 19/06/2017, mis à jour le 18/06/2020.

18Juin
Protéger la qualité de l'eau

Gnis : « Une herbe haute et épiée n'a plus d'action de pompe à nitrates »

Pour éviter la fuite de nitrates dans la nappe phréatique, le Gnis rappelle qu'il faut veiller à ce que l'herbe ne soit pas haute et épiée sinon elle ne consomme plus tout l'azote produit par la minéralisation du sol. De même, l'implantation de cultures dérobées fourragères ou de plantes de service est essentielle pour préserver la qualité de l'eau et la fertilité des sols.

16Juin
Élevage laitier

Se convertir à la bio : quels éléments à avoir en tête ?

Quand on réfléchit à une conversion en bio, beaucoup de questions se posent : quels effectifs par rapport à la SAU ? Quel litrage ? Le système existant est-il adapté ou faudra-t-il modifier les bâtiments et le parcellaire ? Conseiller d'élevage spécialisé en bio chez Eilyps, Frédéric Touchais liste les impacts d'une conversion à garder en tête.

12Juin
[Web-agri/Facebook] Paroles de lecteurs

Pousse de l'herbe : le topping des prairies, pas le top pour tous les éleveurs !

Le topping permet-il une « toppousse » des prairies, surtout en période de sécheresse ? Sur cette question, les lecteurs ne sont pas tous d'accord. Mais cette technique, qui ne stimule pas toujours la pousse de l'herbe selon certains éleveurs, a dopé les discussions sur Web-agri et Facebook...

10Juin
Sécheresse et pâturage

Le topping pour faire face à une pousse de l'herbe insuffisante

Si la pousse de l'herbe est insuffisante pour subvenir aux besoins du troupeau et que le chargement instantané du lieu de pâturage est conséquent, opter pour le topping peut s'avérer un choix judicieux. Cette technique venue de Nouvelle-Zélande consiste à faucher l'herbe dans le paddock avant le passage des vaches. Avec le temps sec du mois de mai, plusieurs éleveurs ont décidé de la tester.

9Juin
Maïs fourrage

Après la sécheresse de 2019, Antoine Thibault (27) teste de nouvelles variétés

Après avoir manqué de fourrage l'an dernier, Antoine Thibault, éleveur laitier de l'Eure, cherche des solutions pour assurer son stock dans sa zone à sécheresse récurrente. Il s'est tourné vers la gamme des maïs m3 de Pioneer et réalise actuellement un essai afin de vérifier l'adaptabilité de ces variétés à ses besoins. Il nous explique comment et pourquoi dans une nouvelle vidéo.

8Juin
L'actu d'Arvalis

Bien connaître les ambroisies pour les détruire dans le maïs

Connues pour leur pollen allergisant, les ambroisies présentent aussi une nuisibilité importante dans les parcelles de maïs. Comment les reconnaître ? Quelles solutions mettre en ½uvre pour les détruire ? Éléments de réponses en vidéo avec Clémence Aliaga et Sylvie Nicolier, ingénieurs chez Arvalis-Institut du végétal.

8Juin
Alimentation

« Notre or vert c'est l'ensilage d'herbe »

L'ensilage d'herbe s'avère l'aliment à la méthode de conservation la moins coûteuse au regard de sa valeur énergétique et azotée pour alimenter les bovins en hiver. Les conseils des experts alimentation du Fidocl, la fédération interdépartementale des entreprises de Conseil élevage du Sud-Est. Article déjà paru le 28/11/2018, complété le 05/05/2020.