Pôle cultures fourragères

19Avril
Au Gaec de la Brandonnière (85)

De l'eau pour irriguer les maïs et continuer à produire du lait

En investissant dans une retenue collinaire pour l'irrigation, Philippe et Luc Ducept ont amélioré leurs rendements en maïs fourrage et leur autonomie alimentaire. Face aux aléas climatiques récurrents, ils ont sécurisé leur production laitière dans une zone où l'élevage recule.


16Avril
Revue des réseaux

Les semis de maïs fourrage ont d'ores et déjà commencé

Les premiers semis de maïs fourrage sont lancés. D'après les photos et vidéos postées sur les réseaux, plusieurs éleveurs ont d'ores et déjà sorti les semoirs. D'autres en revanche attendent de récolter leurs méteils même si la quantité n'est pas au rendez-vous. Certains craignent un manque de stock potentiel !

10Avril
Pâturage

Une ouverture automatique et programmée des barrières grâce au Batt-Latch

Le Batt-Latch est un outil qui assure l'ouverture automatique des barrières. Aide précieuse pour les éleveurs pâtureurs possédant des parcelles lointaines ou pratiquant du pâturage en robot, cet automate est programmable et autonome. L'éleveur enregistre au préalable les plages horaires d'ouverture et la minuterie déclenche ensuite l'ouverture de la porte.

9Avril
Changement climatique

Les agriculteurs agissent pour réduire leur empreinte carbone

Souvent pointés du doigt comme étant parmi les acteurs qui contribuent le plus aux émissions de gaz à effet de serre, les agriculteurs n'ont pas attendu la « marche pour le climat » pour agir contre le changement climatique. Depuis plusieurs années, de nombreux producteurs et éleveurs ont opéré des changements de pratiques pour réduire l'empreinte carbone de leur exploitation et adapter leurs systèmes de production aux évolutions du climat.

5Avril
[Reportage] Déficit hydrique

Une situation inquiétante mais pas catastrophique dans le Sud-Est

Le sud-est de la France est en proie à une situation paradoxale. Les pluies abondantes de la fin d'année 2018 ont détrempé les sols et très largement perturbé les semis des cultures d'hiver mais la quasi absence de précipitations depuis le début d'année 2019 a rendu le sol très sec en surface, obligeant ceux qui sont équipés à débuter la campagne d'irrigation. Les pluies annoncées seront bienvenues.

5Avril
Gaec des Violettes

Dans le Puy-de-Dôme, 40 vaches laitières 100 % herbe font vivre 4 personnes

Avec ses 65 ha d'herbe et 40 vaches laitières, le Gaec des Violettes fait vivre quatre personnes dans le Puy-de-Dôme. Rémi Bony, l'un des associés explique : « Les ressources de l'exploitation sont basées sur une optimisation des charges et des produits, de la vente directe et un accueil de groupes tout au long de l'année. »

4Avril
Ferme Lentz à Schoppen (Belgique)

Un séchoir en grange pour produire du lait de foin avec des vaches Fleckvieh

La ferme Lentz, située à Schoppen en Belgique, s'est inspirée d'autres élevages pour installer son séchoir en grange. L'objectif : produire la même quantité totale de lait sur l'exploitation tout en réduisant la distribution de concentrés. Par la suite, les éleveurs aimeraient pouvoir valoriser ce lait de foin en transformation fromagère.

1Avril
Conversion à la bio

Agriskippy : « Après réflexion, je ne passerai pas en AB, c'est trop risqué ! »

Convertir son exploitation à la bio : beaucoup y réfléchissent. Éleveur laitier de l'Eure, Antoine Thibault (allias Agriskippy), a mené un diagnostic de conversion sur sa ferme. Il explique que les résultats sont plutôt mitigés : un EBE qui chute durant la période de conversion mais qui se stabilise ensuite, un risque de manquer de fourrages et des marchés incertains. Finalement, l'éleveur se ravise : « la conversion à la bio est trop risquée pour mon système. »