Pôle alimentation

13Décembre
À la ferme des Trinottières

Un mash fermier pour les génisses à 90 cts/j pour 1 kg de GMQ

La ferme expérimentale des Trinottières a testé un mash fermier pour ses génisses laitières durant deux ans. À base de foin de luzerne, blé aplati, tourteau de colza, mélasse et minéraux, cet aliment peu coûteux permet une distribution rapide et efficace de la ration avec un GMQ moyen d'1 kg du sevrage au 6e mois.

12Décembre
Tatoma

Moteur hydraulique pour mélangeuse à variation continue

Fabricant espagnol de mélangeuses de 4 à 45 mètres cubes, Tatoma propose des machines traînées, automotrices ou à poste fixe. Dernièrement, le fabricant a reçu une distinction aux Innov-Space grâce à l'entraînement hydraulique de son bol mélangeur. Guillaume Blaise, inspecteur commercial chez Tatoma depuis 10 ans, nous explique le fonctionnement.


3Décembre
OGM interdits

Environ 150 tonnes d'aliments pour animaux contenant des organismes génétiquement modifiés récemment interdits par les autorités européennes « auraient été distribués » en France à « trois fabricants d'aliments et douze éleveurs », a confirmé le gouvernement français lundi.

9Novembre
Autonomie alimentaire

Engraisser sans achat à moins de 2 ¤/j avec des fourrages de qualité

Yan Mathioux, nutritionniste du BDM, fait le point sur les rations d'engraissement en toute autonomie qui fonctionnent. À moins de 2 ¤/j/bovin, il est effectivement possible d'atteindre des poids et rendements carcasse plus que corrects à condition de distribuer des fourrages de qualité.

30Octobre
[Marge sur coût alimentaire]

D'après le logiciel Eva'lait, les concentrés ne valent pas toujours le coût

La Chambre d'agriculture de Bretagne lance son application Eva'lait qui calcule la marge sur coût alimentaire de l'atelier lait. L'éleveur entre ses données de production, son prix du lait, sa ration et le logiciel évalue la marge en distinguant le lait produit par la ration de base de celui obtenu avec les aliments concentrés. Cela permet de repérer l'utilisation d'aliments concentrés à pertes et de recaler la ration en conséquence.

20Octobre
[Vient de paraître]Terre-net Le Magazine

Une mise en page en constante évolution et des sujets choisis par les lecteurs

Terre-net Le Magazine continue d'évoluer. Dans le n°76 que vous venez de recevoir, la mise en page met encore davantage en valeur les illustrations et fait ressortir des éléments clés de contenu, tels que des chiffres, des citations ou des témoignages. Quant aux sujets, comme le changement climatique ou le travail en élevage allaitant, ils sont centrés sur l'actualité, et ont été sélectionnés avec les lecteurs ou plébiscités sur Terre-net.

17Octobre
Sécheresse 2018

La moindre économie de fourrage compte : plusieurs pistes existent

La conjoncture économique n'était déjà pas favorable aux éleveurs mais voilà que l'année 2018 fut marquée d'aléas climatiques en tout genre : printemps trop pluvieux suivi d'un été trop sec et chaud. Beaucoup ont dû puiser dans les réserves de stocks et risquent de manquer de fourrages pour l'hiver qui approche. L'heure est à la réflexion : « comment économiser de l'aliment ? ». L'institut de l'élevage aborde toutes les pistes possibles.

15Octobre
Nutrition des bovins

M. Vagneur, vétérinaire : « apporter des fibres sans déconcentrer la ration »

Désialis présentait au Space 2018 son ouvrage « La fibre dans les rations des vaches laitières ». L'occasion d'interroger Michel Vagneur, vétérinaire et consultant en nutrition animale sur le rationnement. Selon lui : « il faut trouver le bon compromis pour apporter de la fibre et ainsi éviter l'acidose mais sans déconcentrer la ration ».

24Septembre
Réduire les concentrés à l'auge

Vincent Fleurance, éleveur : « Nous sommes à 80 % d'autonomie protéique »

Pour plus d'autonomie protéique, Vincent Fleurance, éleveur laitier en Loire-Atlantique, a revu son système en se tournant vers le pâturage dynamique, en implantant de nouvelles espèces pâturables et en se penchant sur les méteils et la luzerne. « On devrait atteindre les 80 % d'autonomie protéique sur l'élevage », affirme son conseiller de la Chambre d'agriculture.

20Septembre
Production biologique

Cultiver son autonomie pour mieux résister

Augmenter son autonomie alimentaire, adapter ses pratiques d'élevage aux ressources fourragères sont les principales pistes pour améliorer la résilience dans les exploitations laitières biologiques. Ces pistes doivent aussi servir de bases de réflexion pour toutes les exploitations bovines.