19Juillet
Élevage des génisses

Kévin Rémy : « En 6 ans, j'ai réduit de 6 mois l'âge au premier vêlage »

Kevin Rémy, le jeune président du réseau « European dairy farmer », est éleveur laitier dans la Meuse. Dans son troupeau de 155 vaches, l'âge au premier vêlage est passé de 29 à 23 mois grâce à une croissance optimisée.

17Juillet
[Vu sur Youtube] Ultime andainage

Paysanheureux : « Je peins des traits dans mes prairies pour la dernière fois »

Dernière journée d'andainage pour paysanheureux, pas de l'année 2019 mais de toute sa carrière d'éleveur ! Dans une vidéo publiée sur Youtube, il explique, avec émotion, combien les foins sont importants à ses yeux. De leur qualité, c'est-à-dire de la décision de faucher ou pas, dépend l'alimentation des vaches, et donc leur production et leur santé, pour tout l'hiver suivant. Un choix qui incarne la liberté d'action dont disposent encore les agriculteurs, mais qui s'amenuise à chaque nouvelle norme.

16Juillet
[Billet d'humeur]

Vos vaches aussi mangent des pneus ?

Alors comme ça les vaches mangent des pneus ? Voilà ce qu'on apprenait hier dans un article du Parisien. Les éleveurs qui utilisent des pneumatiques usagés sur leurs tas d'ensilage sont clairement pointés du doigt. En effet, ces derniers se retrouveraient dans la panse des animaux. Incroyable, non ? Il est temps de remettre les pendules à l'heure et d'expliquer ce qui se passe vraiment. Confrères journalistes, ne confondez-vous pas avec toutes ces canettes et ordures en tout genre qu'on retrouve au bord de nos champs ?

15Juillet
Innov'Space 2019

Valorex vise la diversité et l'autonomie dans les rations

Pour appuyer les filières comme Bleu-blanc-c½ur, Valorex lance son indice de rationnement Dival. Il évaluera les rations sur leur diversité d'aliment, leur teneur en protéines et leur acceptabilité sociétale. L'outil pourra ainsi servir aux éleveurs pour faire reconnaître leurs bonnes pratiques aux consommateurs.

10Juillet
Fourrages

Après la moisson, place aux couverts !

La moisson avance bien dans plusieurs régions de l'hexagone. Et dans certaines parcelles, les semis de couverts démarrent déjà. Antoine Thibault, éleveur laitier normand, a réalisé cette année un partenariat avec un céréalier de son secteur pour l'implantation d'un mélange graminées/légumineuses. Une bonne initiative permettant à l'un de couvrir son sol et à l'autre de refaire du stock de fourrage.