Dossier Retour au dossier Ensilage

[Billet d'humeur]Vos vaches aussi mangent des pneus ?

| par | Terre-net Média

Alors comme ça les vaches mangent des pneus ? Voilà ce qu'on apprenait hier dans un article du Parisien. Les éleveurs qui utilisent des pneumatiques usagés sur leurs tas d'ensilage sont clairement pointés du doigt. En effet, ces derniers se retrouveraient dans la panse des animaux. Incroyable, non ? Il est temps de remettre les pendules à l'heure et d'expliquer ce qui se passe vraiment. Confrères journalistes, ne confondez-vous pas avec toutes ces canettes et ordures en tout genre qu'on retrouve au bord de nos champs ?

Que mangent les vaches ? Apparemment, beaucoup l'ignorent !Que mangent les vaches ? Apparemment, beaucoup l'ignorent ! (©Terre-net Média)

Encore un ! Le Parisien publiait hier un article intitulé Désormais, les vaches ne mangeront plus de pneus. Et là, on se dit « Ha bon, parce qu'elles en mangeaient avant ? » Bien-sûr, il s'agit là d'un nouvel article à charge contre l'élevage, dans lequel on lit de sacrées absurdités. Guy Moux, vétérinaire rural, s'est chargé de démêler le faux du vrai sur Twitter :

Cet article a remué la communauté des éleveurs sur les réseaux sociaux et ce n'est malheureusement pas le premier. On se souvient par exemple de l'appel au lundi vert, les stigmatisations de Nagui ou encore plus récemment de la polémique du glyphosate. Comme le dit justement le vétérinaire dans son thread : « L’agriculture et les agriculteurs sont devenus un paillasson sur lequel les journalistes en quête de buzz s’essuient allègrement les pieds. » Alors éleveurs, ne vous laissez pas faire et réagissez ! Quant aux journalistes grand public qui écrivent ce genre de papier, un conseil : informez-vous ! Mais vraiment ! C'est la base de notre métier.

Se tourner vers les vrais fautifs

C'est l'association "Robin des bois" qui a commencé à dénoncer l'utilisation des pneus usagers en élevage dans son article "Les vaches poubelles". Ces défenseurs de l'environnement, comme ils se décrivent, feraient mieux de venir visiter nos élevages pour comprendre comment sont utilisés ces pneus et constater que non, ils ne traînent pas au milieu des champs...

D'ailleurs, emmenons-les faire un tour dans nos champs justement ! Montrons-leur les quantités de déchets que nous y ramassons. Canettes, ferraille, ordures en tout genre : voilà les incivilités qu'il faut véritablement combattre. On se souvient d'ailleurs de cette vache, Bellacorne, morte juste après avoir vêlé parce qu'elle avait ingéré un corps étranger...


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


La chouette
Il y a 24 jours
Que dire lorsque les boudins de graviers passent dans la distributrice !!! Les vaches bouffent tout... quelques lésions dans la caillette et le rectum causé par l’inséminageur et la vie continue... Ne faites pas de quelques cas isolés une généralité sinon vous allez tomber aussi dans la psychose ...
Répondre
Patrice Brachet
Il y a 32 jours
On pourrait écrire un livre en plusieurs tommes sur ce qui se passe en ce moment : les critiques permanentes du monde rural ! Et là on est parti à la vitesse grand V Je ne vais citer que quelques exemples vécus : Vol d une turbine d enrouleur pour que le collègue n arrose pas !!! Indruction de terre dans le réservoir à Gnr d un groupe d irrigation et toujours pour les mêmes raisons et cerise sur le gâteau : David mon fils tourne à gauche sur un chemin communal avec l ensemble tracteur presse Enrubaneuse ( a cet endroit il est interdit de doubler et il y’a coupure de la ligne blanche pour tourner à gauche) et se fait taper par un semi remorque au niveau de la presse ( avec dégâts importants des deux côtés) car le camion le doublait. Première parole du chauffeur : Ce Monsieur est en tord total et se permet d insulter ! Le but de mon écrit. ; il y’a très peu de temps des événements horribles avaient secoués le pays et l on parlait de : Vivre ensemble ! Avec nous les paysans c est un mot qui existe de moins en moins et ceci grâce à une presse à sensation qui ne pense qu à son audimat. Merci de le supporter à web agri.
Répondre