BoiteriesVache boiteuse : comment la repérer, que faire ?

| par | Terre-net Média

Démarche irrégulière, dos courbé, vous suspectez une boiterie ? Plusieurs points clés sont à observer pour repérer les vaches boiteuses, car même si elle n'est pas très prononcée, une boiterie détectée et prise en charge de façon précoce aura une meilleure guérison.

Une vache boiteuse tentera de soulager son membre concerné à l'arrêt en ne s'appuyant pas trop dessus.Une vache boiteuse tentera de soulager son membre concerné à l'arrêt en ne s'appuyant pas trop dessus. (©Marc Delacroix - Boiterie-des-bovins.fr)

On peut reconnaître une vache boiteuse à l'arrêt ou en marche. Dans tous les cas, après avoir détecté la boiterie, il faudra lever le pied et prendre en charge la lésion pour minimiser les impacts sur la production, reproduction, etc.

Reconnaître une vache boiteuse à l'arrêt

Plusieurs moments de la journée sont opportuns pour repérer les vaches qui boitent : en salle de traite, lors du nettoyage des logettes, ou au cornadis. D'ailleurs, lorsqu'elles sont en train de manger (au cornadis ou en pâture), leur ligne de dos en dit long : une vache saine a une ligne de dos droite tandis qu'une vache boiteuse se tiendra courbée (ligne de dos arrondie).

Autre paramètre : les appuis. En passant derrière les vaches à l'auge, on peut observer leurs appuis. Une vache qui souffre va piétiner pour essayer de soulager son membre douloureux et le mettra plutôt à l'extérieur, en arrière, croisé ou en appui sur la pince selon la lésion.

Observer les aplombs permet également de vérifier l'état des pieds et juger si un parage s'impose ou pas. Là dessus, les experts précisent sur le site Boiteries de bovins : « Les animaux mal à l’aise sur leurs pieds postérieurs vont avoir tendance à écarter leurs membres, serrer les jarrets et ainsi mettre leurs pieds en rotation (soulagement des onglons postéro-externes). Plus les aplombs sont en rotation, plus les lésions sont importantes. »

Reconnaître une vache boiteuse en mouvement

Lorsqu'elles sont en mouvement, les vaches boiteuses sont plus facilement détectables. Il ne faut pas non plus oublier les taureaux, dont les boiteries peuvent fortement impacter la reproduction. Une vidéo réalisée en Nouvelle-Zélande montre les trois niveaux de gravité de la boiterie :

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

Les six indicateurs suivants sont alors à surveiller :

- la vitesse de marche

- le rythme de marche (entre les quatre membres)

- la longueur de la foulée et le placement du pied (chez une vache saine, les postérieurs se posent au même endroit que les antérieurs)

- la façon dont le poids est porté par les quatre pieds

- la ligne du dos

- la position de la tête

Boiterie : lever le pied et observer

Dans l'Eure, Antoine Thibault (allias Agriskippy) montre dans une nouvelle vidéo postée sur sa chaîne Youtube comment il s'occupe d'une vache boiteuse de son troupeau. Après avoir décelé la boiterie en observant l'animal en salle de traite puis en mouvement dans la stabulation, l'éleveur décide de l'immobiliser pour lever le pied et gratter la sole avec sa rainette.

Bon diagnostic ! Même si la boiterie était assez légère, Antoine découvre un ulcère de la sole qui s'était formé à cause d'un cailloux logé dans l'onglon. Il dégage alors la partie nécrosée pour limiter la propagation de la lésion. Il rappelle néanmoins : « Il est important de se former ou de faire appel à un professionnel pour entretenir les pieds des bovins. »

[Vidéo] Quand l'éleveur Agriskippy enfile sa casquette de pédicure :

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo d'Agriskippy


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


MOMO
Il y a 10 jours
Moi je soigne ça en envoyant le bestiaux a l'abattoir, c'est radical et au moins pas de perte en produit veto mais je suis en allaitante...
Répondre