Dossier Retour au dossier Robot de traite

Herd NavigatorLes performances zootechniques sont-elles à la mesure de l'investissement ?

| par | Terre-net Média

Une étude a permis de mesurer l'évolution des performances zootechniques suite à l'installation du laboratoire d'analyse de lait Herd Navigator dans huit élevages en traite robotisée.

Herd Navigator DelavalLe Herd Navigator, ne reste "qu’un outil" d’analyse des problèmes de santé, et donc, seule la prise en charge précoce des soins par les éleveurs permet d’améliorer les résultats zootechniques du troupeau. (©Terre-net Média)

Le Herd Navigator de Delaval analyse quatre molécules dans le lait (progestérone, Ldh, Bhb et urée) afin de détecter précocement les problèmes, notamment en début de lactation. Jusqu’alors réservé aux robots de traite Vms, le Herd Navigator est désormais disponible en salle de traite jusqu’à 32 postes.

Molécules analysées dans le lait par le Herd Navigator

      Type de détection précoce

Progestérone

chaleurs, diagnostics de gestation, kystes lutéaux ou folliculaires

Ldh (lactate déshydrogénase)

infections cellulaires (mammites, boiteries, ulcères, métrites…) et suivi de guérison

Bhb (beta-hydroxybutyrate)

corps cétoniques dans le lait : cétose, état du système immunitaire

Urée

équilibre azoté de la ration, déficits énergétiques, surveillance des transitions alimentaires

Le prix d’achat d’un tel outil avoisine les 50.000 euros auquel il faut ajouter 70 à 80 €/VL/an pour les analyses. Alors qu’en est-il de sa rentabilité ? Le constructeur suédois a fait analyser par le cabinet indépendant « filière blanche » les résultats de huit élevages français, de 60 à 180 vaches, équipés d’un Herd Navigator depuis plus d’un an. L’étude porte sur quatre critères : la reproduction (Ivv), l’alimentation (acétonémie), la santé mammaire et la longévité (taux de réforme).

Reproduction

Selon l’étude, une vache vide coûte 1 à 3 €  de plus par jour qu'une vache gestante. Pour une ration à base de maïs ensilage et correcteur avec des hautes productrices, la moyenne est de 2,5 € par jour en France. Il a été mesuré qu’en moyenne sur tous les élevages de l’étude, le Herd Navigator a permis de réduire l’intervalle vêlage-vêlage (Ivv) et l’intervalle vêlage-IA fécondante (IV/IAF) de 25 jours. Soit, pour un élevage avec deux robots et 120 vaches, un bénéfice estimé à 7.500 €/an. Pour les troupeaux ayant le plus de soucis avec la reproduction, le Herd Navigator a permis de réduire ces intervalles de 60 jours.

Alimentation et acétonémie

Plus de 7 exploitations sur 10 ont amélioré de manière significative la productivité de leurs animaux en début de lactation (100 premiers jours). Parmi ces exploitations, l’amélioration de la production laitière s’élève en moyenne à 700 litres de lait supplémentaires par lactation, passant ainsi de 9.900 kg de lait à 10.600 kg /VL/lactation. Ces résultats sont principalement liés à la détection du Bhb et de l’urée et la prise en charge par l’éleveur des vaches souffrant de cétose en début de lactation. De même, 70 % des élevages ont amélioré le taux de guérison des cétoses alors que la production laitière a augmenté.

Santé mammaire

L’augmentation du taux de Ldh dans le lait signale une inflammation à venir dans l’organisme, comme une mammite. 86 % des élevages utilisateurs de Herd Navigator ont amélioré leurs taux de guérison des mammites grâce à la mesure de la Ldh. C'est-à-dire que dans ces élevages, une vache soignée a moins de chance de récidiver et de produire un lait anormalement élevé en cellules somatiques.

Longévité

En combinant les bénéfices d’une maîtrise de la reproduction, des maladies métaboliques (acétonémie) et infectieuses (mammites), le Herd Navigator permet théoriquement d’abaisser le taux de réforme et d’augmenter la longévité des animaux. Sur les huit élevages équipés de Herd Navigator depuis plus d’un an, le taux de réforme a diminué de 13 % en moyenne dans tous les élevages. 71 % des élevages ont amélioré la longévité de leur troupeau de plus de 0,5 lactation en moyenne. Et dans ces élevages, le nombre de lactation gagné en moyenne est de 0,9 lactation supplémentaire, passant d'une moyenne de 2,3 lactations/VL à 3,2 lactations/VL au bout d'un an ou plus.

En considérant qu’une lactation rapporte en moyenne 800 € à un éleveur laitier, 0,9 lactation représente un gain net de 720 € par vie de vache soit 86.000 € pour 120 vaches sur 3 ou 4 ans (avec un taux de renouvellement entre 25 % et 33 % par an).


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 3 RÉACTIONS


Nls
Il y a 1122 jours
Difficile de juger le bénéfice de ce type d'appareil quand son installation s'inscrit dans une modification importante du système d'élevage ou de traite... mise en place d'un robot = plus de données, détection des chaleurs et une personne qui passe la journée avec les vaches ! Heureusement que les résultats s'améliorent.
Répondre
Laurent
Il y a 1371 jours
On ne peut pas compter plusieurs fois la meme chose. ex 2.5 eu /j ivv economie et le lait produit en plus par vache.
Répondre
Alex
Il y a 1371 jours
Depuis quand Mme Journel, associée de Filiere Blanche, est-elle independante de DeLaval ???
Répondre