Qualité du laitProblèmes cellulaires : la check-list des points de contrôle

| par | Terre-net Média

Problèmes de cellules inexpliqués dans le troupeau ? Avez-vous fait le tour de tous les facteurs ? Découvrez la check-list des points essentiels à contrôler.

Détection des mammites en élevage laitierLe taux cellulaire est à surveiller de près. La paie de lait en dépend, mais aussi la santé du troupeau avec le déclenchement des mammites. (©CC)

À l'occasion d'un webinaire sur la géobiologie en élevage et ses impacts potentiels sur la production laitière, Caroline Oulhen, vétérinaire pour Eilyps, expliquait qu'un niveau cellulaire élevé rendait les animaux plus sensibles aux courants parasites (grâce à la conductivité du lait), qui eux-mêmes accentuent les problèmes de qualité du lait. Un véritable cercle vicieux...

Mais avant de jeter la pierre à l'installation électrique et d'appeler un géobiologue, la vétérinaire liste les quelques points essentiels à vérifier dans le cas d'un problème de cellules dans le troupeau :

- L'installation de traite (le premier élément à vérifier en cas de souci cellulaire non expliqué) ;

- Les pratiques et l'hygiène de traite ;

- L'entretien du matériel (changement régulier, nettoyage et désinfection) ;

- L'hygiène de la zone de couchage ;

- La place par vache dans le bâtiment ;

- La place à l'auge et la disponibilité de la ration ;

- La place et l'hygiène accordée aux vaches taries et génisses ;

- Le box de vêlage (qui se doit d'être irréprochable car les sphincters s'ouvrent avant le vêlage) ;

- La qualité du tarissement ;

- La détection des cellules et mammites ;

- La gestion des réformes et du renouvellement ;

- La qualité de l'eau (pas seulement de boisson) ;

- Sur du plus long terme, les choix génétiques (avec des taureaux négatifs en cellules) ;

- La santé globale du troupeau et son immunité.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 4 RÉACTIONS


Fabrice Seguin
Il y a 43 jours
Le lieu peut bien sûr perturber les vaches, c'est à considérer.
Mais il y a aussi le stress des éleveurs, car les vaches sont très sensibles émotionnellement. Les éleveurs subissent une pression, notamment économique, colossale. L'ignorer c'est passer à côté de l'essentiel.
Répondre
Fabrice Seguin
Il y a 43 jours
Il est évident que les éleveurs savent déjà tout ça...
Répondre
rebelle
Il y a 44 jours
je me marre de lire ce genre d article ,genre cours de zootechnie dans lequel il manque tout de même l essentiel, l alimentation et la qualité des aliments ....
Répondre
Jo
Il y a 44 jours
Parlons plutôt du vol des laiteries grâce aux taux cellulaires volontairement élevés trouvés par les labos (Mylab.......) Et tous ça avec l'aval du CNIEL qui lui même ponctionne en plus sur la paye de lait.

le bruit court dans les campagnes d'un prix du litre de lait en baisse en début d'année, et des charges toujours en augmentation...... La baisse du nombre de producteurs va encore s'accentuer !!!
Répondre