Critique de filmPetit paysan, un ovni du cinéma les pieds sur terre

| par | Terre-net Média

Petit paysan, réalisé par Hubert Charuel et sorti le 30 août 2017 au cinéma, est un film sincère et touchant sur les réalités du métier d'éleveur laitier. L'avis de la rédaction de Web-agri :

Synopsis :
Pierre, la trentaine, est éleveur de vaches laitières. Sa vie s’organise autour de sa ferme, sa sœur vétérinaire et ses parents dont il a repris l’exploitation. Alors que les premiers cas d’une épidémie se déclarent en France, Pierre découvre que l’une de ses bêtes est infectée. Il ne peut se résoudre à perdre ses vaches. Il n’a rien d’autre et ira jusqu’au bout pour les sauver.


Petit Paysan Bande-annonce VF (Allociné)
Voir aussi : [Film] Petit paysan La volonté d'un éleveur face à l'épidémie qui touche ses vaches et De la ferme à la caméra : Hubert Charuel, le « Petit Paysan » qui fait des films.


Quelle surprise d’entendre parler de "mammite colibacillaire", de "contrôle laitier" ou de "robot de traite" assis sur son siège de cinéma ! Petit paysan fait partie de ces films inclassables, sur des thèmes a priori pas très vendeurs et pourtant qui trouvent leur public, plus nombreux que l’on pourrait le croire puisqu’il fait déjà 230 000 entrées en deux semaines.

Pour son premier film, Hubert Charuel, fils d’agriculteur, a choisi comme décor la ferme familiale avec sa salle de traite hors d’âge, plus vraie que nature ! Et l’on y croit de suite. Pierre, l’acteur principal superbement incarné par Swann Arlaud et sa sœur vétérinaire (Sara Giraudeau) connaissent les gestes, les termes, ils sont dans le vrai. Ce réalisme donne à cette histoire une allure de documentaire sur la santé animale, sans fausses notes sur le plan technique (mis à part une scène où Pierre transporte une vache morte dans le godet d’un petit tracteur fourche... qui paraît peu réalisable !) Quiconque comprend alors l’amour de l’élevage et l’attention constante qu’un éleveur porte jour et nuit à ses vaches, sans pour autant verser dans le larmoyant ou le pathos lorsque le virus - aux faux airs d’ESB - vient emporter l’une de ses vaches.

Côté "thriller dramatique", on regrette que le scénario s'essouffle un peu au court du film. Il divague dans diverses directions pour exploiter les différentes ficelles offertes par le milieu agricole. Pierre est un agriculteur jeune, connecté à Youtube et ses vidéos conspirationnistes. Il est entouré de ses amis d’enfance qui reflètent bien le monde rural d’aujourd’hui. On s’aperçoit de la diversité des jeunes agriculteurs, et même de leurs difficultés à trouver l’âme sœur en tant qu'éleveurs. Avec ses 25 Prim’holsteins hautes productrices, Pierre travaille dur dans la petite exploitation héritée de ses parents. Parents qui semblent d’ailleurs avoir du mal à laisser totalement les rênes de l’exploitation à leur enfant…

A travers cette réalisation très juste et réaliste, qui ne se veut pas être un reportage à charge contre l’élevage moderne ou le système sanitaire, ce film a aussi le mérite de montrer au grand public que les agriculteurs sont soumis à des règles, qu’ils ne peuvent pas faire n’importe quoi en termes de traçabilité des animaux et de contrôle sanitaire par exemple. Le choix du titre Petit paysan reste une intrigue, puisque le sujet du film ne porte ni sur la paysannerie, ni sur le misérabilisme d’une agriculture de taille très modeste. Néanmoins on peut saluer le choix de ne pas traiter des problèmes économiques dont souffre l’agriculture actuellement, offrant ainsi un petit bol d’air pour les spectateurs dont c’est la préoccupation quotidienne.

Bref, du cinéma français original et sincère sur notre thème préféré, à ne pas manquer pour tous ceux qui aiment les bêtes.

Petit Paysan, un film d'Hubert Charuel avec Swann ArlaudPetit Paysan, un film d'Hubert Charuel avec Swann Arlaud (©DR)

Et vous qu’en avez-vous pensé ? Dites-le en commentant ci-dessous.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 17 RÉACTIONS


Wascal59
Il y a 18 jours
Entièrement d' accord avec vous, on a eu exactement le même constat et le même ressenti après avoir vu ce film qui est le reflet de la triste réalité !
Signé : neveu et nièce de Brigitte Bardot.
Répondre
La fille de BB
Il y a 19 jours
Ce film laisse supposer que les agriculteurs AIMENT leurs bêtes. Ils aiment surtout l'argent que cela leur rapporte .Le film est tourné avec les vaches de la ferme du gars qui a fait le film. Les pauvres vaches laitières ne servent qu'a être inséminé ,pour procréer et produire toujours et toujours plus de lait et surtout être AFFAMEE . La maigreur extrême des vaches du film me révolte. Malheureusement elles sont toutes comme dans le film. Puis revendu pour fournir de la viande bas de gamme , quand elles ne produisent plus assez de lait. Aller visionner les fermes aux mille vaches. Elles ne peuvent même pas se coucher. Les agriculteurs se foutent bien de la SOUFFRANCE ANIMALE . Signé : La fille de Brigitte Bardot.
Répondre
Zozzo
Il y a 203 jours
Ouais!!!!! Quel triomphe!!!!! 😊😊😊😊????
Meilleur actàur à lᵉ 4é?écérémonie dés Césars duécinéma pour Swann Arlaud dans Petit Paysan
Répondre
Zozzo
Il y a 203 jours
Et ça continue: meilleure actrice dans un second rôle pour Sara Giraudeau dans Petit Paysan!!! Super! 🙂?
Répondre
Zozzo
Il y a 203 jours
Waouw! Petit Paysan remporte un César : le prix du meilleur premier film à la 43ᵉ cérémonie des Césars du cinéma!!!!!!
Répondre
leon29
Il y a 249 jours
Malou01 a raison l'image de l'éleveur communiquée par le film est plutôt négative.
je suis en retard dans ce débats, passionné de cinéma j'attends que l'on fasses enfin un film avec une image positive de notre métier d'aujourd'hui. Je ne nie pas que le film un ovni dans un désert cinématographique parlant de l'agriculture. Certain peuvent même trouver dans ce film un certain réconfort et que l'intention de Charuel était noble. Le résultat est nul mais porté comme un chef d'oeuvre par les intello du cinéma allez comprendre pourquoi.J'ai fait tout travail d'analyse je n'ai pas trouver comment publier.
Je commençais :
Le film Petit Paysan de Hubert CHARUEL, primé au festival d’Angoulême et porté haut par toute une critique quelque fois bien hésitante pour trouver des formules qui cachent un certain mépris. Exemple l’article du Monde sur le film le mercredi 30 Aout 2017.
Le titre « Petit Paysan » dans le langage courant ce qui est petit est mignon, mais quand l’intello parisien parle d’agriculture petit paysan c’est d’abord le signifiant contraire de « gros con ». « The maint opposite ». Avant d’avoir vu le film j’aurais proposé un sous titre pour que tout le monde comprenne bien le message « le paysan qui n’était pas un gros con » ...

Je suis intéressé par le sujet de notre image dans les médias. Je veux bien communiquer la suite de ma réflexion tournant autour du cinéma. Je suis retraité et inscrit sur le site Webagri
Répondre
Malou01
Il y a 361 jours
J ai vu le film avec une amie pas du milieu agricole qui m a posé de nombreuses questions concernant les boucles interchangeables ect.
Un film qui part de bon sentiments mais complètement irréaliste les citadins vont se poser de nombreuses questions ,, très déçu des commentaires après le film à la sortie de salle de personnes extrêmement remontés contres les pratiques de ce jeune agri dans ce film !!!!
Répondre
gasbouel49
Il y a 355 jours
non madame cela vous choque peut etre mais c'est la réalité , c'est a dire que par principe de précaution ,abattage systématique et après seulement examens pour savoir si tout le troupeau est touché , certes images dures mais réelle , c'est de savoir comment les autorités concernés font pour contrer cela , il faut enqueter sur la provenance des concentrés ,et autres compléments ,a croire que les autorités veulent la mort des élevages français , mais cela reste mon avis , mais un très bon film

Répondre
didier
Il y a 364 jours
je suis 100% d'accord avec toi Chantal tout dans ce film est illégale et irréaliste
Répondre
Chantal
Il y a 364 jours
Je n ai pas aimé ...deboucler des vaches ....voler une vache ...mettre des vaches dans un trou ...les citadins vont encore nous prendre pour qui .......
Répondre