En agriculture biologiqueLes obligations en termes de logement pour les veaux

| par | Terre-net Média

Au 1er janvier 2021 entrera en vigueur le nouveau règlement bio européen. L'une de ses mesures concerne le logement des veaux. En bio, la niche individuelle devient interdite pour les veaux de plus de sept jours. Logés au minimum par deux, ils devront également avoir accès à des aires d'exercice extérieures. Les conseillers de la chambre d'agriculture de Normandie précisent ces règles.

Veaux laitiers en niches individuellesPassés sept jours, les veaux en agriculture bio devront quitter leurs niches individuelles et être placés au minimum par deux dans un enclos avec accès à l'extérieur. (©Terre-net Média)

Alors que les contrôles se multiplient concernant le logement des veaux, la chambre d'agriculture de Normandie rappelle les deux principales règles à ce sujet en agriculture biologique : le logement collectif et l'accès à des aires d'exercice extérieures.

Ces critères figureront dans le nouveau règlement européen qui entrera en vigueur au 1er janvier 2021, ce qui laisse encore un peu de temps pour prendre des dispositions et se mettre en conformité.

Pas de niche individuelle pour les veaux de plus de sept jours

D'après la réglementation, il est interdit de loger un veau de plus de sept jours en niche individuelle, sauf pour une durée limitée et justifiée par des raisons vétérinaires. Après une semaine de vie, les veaux doivent donc être hébergés au moins par deux et avoir accès à une aire d'exercice extérieure.

Les surfaces minimales sont les suivantes (données de l'annexe III du règlement qui concerne les bovins et équidés reproducteurs et d'engraissement) :

Poids vif minimal (kg)À l'intérieur - m2/tête
(superficie nette dont disposent les animaux)
À l'extérieur - m2/tête
(aire d'exercice à l'exclusion des pâturages)
Jusqu'à 1001,51,1
Jusqu'à 2002,51,9
Jusqu'à 35043
Supérieur à 3505 avec un minimum de 1 m2/100 kg3,7 avec un minimum de 0,75 m2/100 kg

Concernant la mise en place de l'aire d'exercice extérieure non couverte, les conseillers de la chambre d'agriculture listent les possibilités :

- Ouvrir un espace adjacent à la nurserie avec une partie découverte et au moins un côté ouvert.

- Utiliser des niches à veaux ou igloos avec une courette extérieure.

- Donner accès à un enclos herbagé.

- Élever les jeunes veaux avec des vaches nourrices.

La chambre d'agriculture de Normandie organisera d'ailleurs prochainement une journée d'échanges autour du veau laitier en agriculture bio. La date sera communiquée ultérieurement.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 11 RÉACTIONS


paysan
Il y a 9 jours
Arretez de comparer les humains aux animaux et vous n'etes pas le bon dieu.
Commencez par produire pour manger et vous critiquerez après.
Répondre
Nana
Il y a 12 jours
Maltraitance encore et toujours, le fric avant tout produire toujours plus sans penser au respect animal, des hommes qui n'ont rien compris, qui osent se regarder dans une glace. Séparer des bébés de leur mère, et si on faisait ça à leurs gosses, qui deviendront aussi des bourreaux pour les animaux, vous serez puni pour faire endurer cela aux bêtes.
Répondre
titian
Il y a 14 jours
Ça va le cerveau ?
L'imprégnation vous connaissez ?
Allez donc faire un tour dans les orphelinats ou même pouponnières pour prématurés.
Répondre
La grande gueule
Il y a 16 jours
C est vraiment inhumain et sans coeur comment on peut laisser faire cela es que ceux qui font celà réalise bien que l on ne doit pas privé un enfant de sa mère et eux ils n ont pas été enlevés de leurs mères alors pourquoi le faire
Répondre
titian
Il y a 16 jours
Ah ouais, c'est vrai quand allaitant il y a moins de problème sur les veaux...
En fait c'est vrai uniquement quand tout le monde est dehors, sinon dans les bâtiments c'est diarrhées et pathologies respiratoire à gogo, avec de la mortalité.
Répondre
hub
Il y a 16 jours
Ah ouai !! Pourtant en vaches allaitantes ,tous les veaux vivent ensembles des les premiers jours ... ;p)
Répondre
Sp
Il y a 17 jours
Le soucis est quand agriculture les décisions sont prises par des bureaucrates qui ne connaissent rien ! Si ils pensent q un veau a fait son immunité en 7 jours donc au lieu d avoir un veau malade vous en avez deux !,c est bien continuez comme ça ! On se rend bien compte à travers les contrôles , vous êtes tous des nuls incompétents !!
Répondre
titian
Il y a 17 jours
À lire pareille absurdités j'ai comme l'impression que l'AB a aussi emprunter le fonctionnement filières, ça irrigue finalement beaucoup de monde cette histoire, un Agro business a par entière, d'ailleurs il faut commencer avant de produire par faire un joli chèque pour être certifié.
Répondre
Jmb67
Il y a 17 jours
Des nouvelles mesures pleines de contradiction pour l'élevage des veaux. Malheureusement il faudra rencontrer des pépin important pour ce rendre compte que c'est mesure sont absurdes
Répondre
Maec
Il y a 17 jours
Ils devraient commencer par vérifier si les vaches ont un accès extérieur suffisant pour ne pas tomber dans des excès productivismes...
Répondre