Plan écoantibio« Les antibiotiques aussi peu que possible mais autant que nécessaire ! »

| par | Terre-net Média

Denis Catinaud, directeur de la division ruminant France chez Zoetis (leader mondial de la santé animale), fait un point sur l'orientation de l'entreprise face au plan écoantibio : « l'objectif n'est pas de priver les animaux malades de traitements mais plutôt de raisonner davantage leur usage. »

Cliquez pour lancer la vidéo

Zoetis, leader mondial de la santé animale, produit des médicaments et des vaccins pour de nombreuses espèces dont les bovins. C’est au cours du Space 2017 que Denis Catinaud, directeur de la division ruminant France, nous a parlé du second plan écoantibio et de la position de l’entreprise face à ce plan. Pour rappel, l’objectif de cette mesure est de réduire les risques d’antibiorésistance en médecine vétérinaire.

S’agissant d’une demande sociétale, Zoetis doit obligatoirement prendre part au plan. Cependant, Denis Catinaud explique : « l’objectif n’est pas de priver les animaux malades de traitements mais plutôt de raisonner davantage leur usage. » Afin de garantir l’efficacité des antibiotiques, il est important selon le directeur de former et d’informer les prescripteurs (vétérinaires) et les utilisateurs (éleveurs) vers un changement de leurs pratiques sanitaires. Le but est d’agir en prévention.

Aujourd’hui, l’entreprise tend à revenir sur des anciennes molécules qui n’étaient plus vraiment utilisées sans pour autant perdre en efficacité. « Cela permet d’avoir des solutions alternatives, notamment en termes de prévention, comme pour la vaccination », explique-t-il. « On ne peut pas remplacer entièrement les antibiotiques mais des solutions alternatives existent et cela passe d’abord par le management du troupeau pour éviter les risques » Enfin, Denis Catinaud conclut que « quel que soit le traitement utilisé, on doit intégrer la notion de retour sur investissement pour que les éleveurs s’y retrouvent économiquement. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


PATRICE BRACHET
Il y a 6 jours
Tout à fait d accord avec Monsieur Catinaud nous mêmes sommes revenu aux vieilles molécules déjà cela coute moins cher et c est aussi efficace
Répondre