EpizootieLe virus Schmallenberg continue sa progression en France

| Afp

Le virus Schmallenberg, qui touche principalement les moutons mais aussi les chèvres et les bovins, chez lesquels il provoque des malformations à la naissance, continue sa progression puisqu'il touche désormais 1.303 élevages, selon un décompte officiel publié vendredi.

brebis agneaux berger 

Depuis le 13 avril, 71 nouvelles exploitations françaises ont été contaminées, (© Terre-net Média)

Ce virus, identifié pour la première fois en novembre 2011 dans la ville allemande dont il porte le nom, a été détecté dans 71 nouvelles exploitations françaises depuis le dernier décompte du 13 avril, a précisé le ministère de l'Agriculture sur son site.

 

Quelque 49 départements sont concernés par cette maladie d'élevage qui peut se manifester par de la fièvre, une chute de production ou des malformations à la naissance.

La France en tête de liste des pays touchés

Les ovins sont les premiers touchés, mais on compte aussi 188 élevages bovins et 17 élevages caprins. Ce virus n'est pas contagieux d'un animal à l'autre, mais il est transmis par des insectes, a rappelé le ministère.

Un dispositif de surveillance vétérinaire a été mis en place en janvier dernier en France. Dans le précédent décompte du 13 avril, la France figurait en tête de liste des pays européens touchés par le virus, devant l'Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.

Le Luxembourg, l'Espagne et l'Italie arrivaient loin derrière. La Russie et le Bélarus ont suspendu récemment les importations de certains types de bétail en provenance de l'Union européenne en raison de la propagation du virus.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


pierre
Il y a 2583 jours
Malformations est un euphémisme. C'est de la mortinatalité, avec même absence de cerveau, impossibilité de se mouvoir et de téter, difformités.. nécessitant l'abattage. Les insectes vecteurs présumés sont les culicoïdes, petits moucherons piqueurs, ceux de la FCO. On fera le bilan de ce printemps après les vêlages. Le seul espoir pour l'automne, que les vaches et les brebis soient piquées et naturellement immunisées avant la monte ou la lutte...
Répondre
épidémiovirus
Il y a 2587 jours
Bonjour,

Le virus ne se propage pas à l'heure actuelle, c'était le cas par contre à l'été-automne derniers ; actuellement les cas ne font que se révéler, comme une photo qui aurait été prise il y a plusieurs mois.
Par contre il y aura peut-etre reprise du phénomène et donc propagation, l'automne prochain ?, s'il y a des cas sur des animaux nouvellement contaminés.

PhB
Répondre