Vu sur les réseauxHerbe VS granulés : Agriskippy se prépare au passage en bio

| par | Terre-net Média

Le youtubeur normand Agriskippy poste une nouvelle vidéo sur le retour à l'étable de ses génisses. L'occasion de peser les animaux et de les déparasiter. L'éleveur, qui prépare une conversion à l'agriculture biologique, revient sur sa conduite à l'herbe. Pour la première fois, il compare le poids de ses génisses conduites exclusivement à l'herbe à celles complémentées aux granulés.

Antoine Thibault, éleveur normand qu'on connait davantage sous le pseudo Agriskippy, poste une nouvelle vidéo sur sa chaine Youtube. Cette fois-ci, il est question de retour à l'étable des génisses.

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo d'Agriskippy

L'éleveur présente un lot de génisses qui ont entre 12 et 18 mois. Elles ont passé l'été dehors et viennent tout juste de rentrer à l'étable. Antoine a fait le choix de déparasiter tous les animaux dès leur retour en bâtiment. Il explique : « Les génisses, contrairement aux vaches, n'ont pas encore acquis d'immunité. Je profite de leur retour pour les peser et les déparasiter de manière préventive. Ce sera le seul vermifuge de leur carrière. »

Après avoir pesé au ruban puis vermifugé ses 23 génisses, l'éleveur dresse le bilan : « Mes génisses étaient auparavant complémentées aux granulés. Cependant, je prépare actuellement ma conversion à l'agriculture bio alors celles-ci n'ont été nourries qu'à l'herbe pâturée et à l'enrubannage. Au niveau des poids, on est entre 350 et 500 kg. Si je calcule le GMQ moyen, il est de 800 g/j. » Antoine parait satisfait : « Cette croissance est comparable à ce que je faisais avant avec des concentrés. Pourtant, on a tout de même eu une année compliquée avec des inondations et une sécheresse estivale. J'espère faire encore mieux en bonne année. »

En effet, depuis quelques temps, l'éleveur réfléchit à se convertir à la bio. Il avait d'ailleurs posté une vidéo sur sa chaîne courant juin à ce sujet :

Cependant, après avoir creusé la question, l'éleveur a encore quelques doutes. Il les partage d'ailleurs régulièrement sur son compte Twitter et échange avec ses confrères sur le sujet. Il poursuit alors sa réflexion. Affaire à suivre donc !


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article