SologneGrippe aviaire « faiblement pathogène » dans un élevage de canards

| AFP

Un foyer de grippe aviaire qualifié de « faiblement pathogène » a été découvert dans un élevage de canards destinés à la chasse dans le Loir-et-Cher, a-t-on appris jeudi auprès de sources concordantes.

Les 2 600 canards colverts reproducteurs de cet élevage, situé en Sologne, vont être euthanasiés et tous les rassemblements avicoles ont été interdits pendant un mois dans le département, selon la préfecture.

Cette découverte, dont la date n'a pas été précisée, est due à un « auto-contrôle », selon cette même source. La grippe aviaire ou « influenza aviaire », maladie endémique dans les élevages de volaille, ne présente aucun risque pour la santé humaine. L'origine de la contamination n'est pas connue à ce jour, selon le ministère de l'agriculture.

Elle pourrait être liée aux migrations en cours à cette période. La Sologne est en effet survolée chaque année par les oiseaux migrateurs qui descendent vers le sud avec l'arrivée du froid en Europe. L'élevage « faisait l'objet d'une surveillance officielle depuis 2018 », précise le ministère selon lequel « il s'agit d'une forme asymptomatique, non associée à de la mortalité ».

Aucun autre élevage de volaille n'a été repéré dans le périmètre réglementaire d'un kilomètre autour du site. Ce foyer a été notifié à la Commission Européenne et à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Selon la préfecture « il n'y a pas d'inquiétude à avoir », le virus détecté étant « peu virulent ».

Le dernier cas « faiblement pathogène » relevé en France a été notifié en juillet 2018 à l'OIE, a-t-on indiqué au ministère. En 2015 et 2016 deux épidémies successives de grippe aviaire, avaient sévèrement touché la filière du foie gras du sud-ouest en France. L'année dernière plusieurs élevages ont aussi été touchés en Vendée, dans le Lot-et-Garonne et dans le Finistère.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article