Tour de l'agriculture françaiseEn pleine crise du lait, la famille L'Homel s'est dirigée vers la transformation

| par | Terre-net Média

Impactée comme beaucoup par la crise du lait de 2009, la famille L'Homel a pris un virage à 90 degrés en se tournant vers la transformation et la vente directe. Grâce à cet atelier, les éleveurs s'en sortent désormais financièrement.

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

A lexis parcourt la France à vélo depuis septembre 2018 pour rencontrer les différents acteurs du milieu agricole. Son objectif : « partager avec vous mes rencontres pour vous permettre de comprendre l'agriculture d'aujourd'hui et d'imaginer ensemble celle de demain ! ». Il poursuit actuellement son tour de l'agriculture française (TAF) dans l'Aude et nous fait découvrir via sa chaine Youtube une exploitation qui a développé la transformation et la vente directe.

Stéphane L'Homel, est installé sur l'exploitation familiale depuis 2000. En 2009, la crise du lait a eu raison de sa production : « On s'est rendu compte qu'on était voué à l'échec. En effet, on a d'abord eu la fièvre catarrhale, puis une mise aux normes à faire et un prix du lait qui était au plus bas alors qu'il nous fallait un lait à 45 centimes pour couvrir nos coûts de production. »

« Au lieu de jeter le lait, comme ce qui avait été décidé à cette période, on a décidé d'aller le distribuer dans les villes aux alentours. Finalement, cela a plu aux gens. C'est ce qui nous a décidé de se lancer dans la vente directe. » Après la vente de lait cru, les éleveurs se sont tournés vers la fabrication de yaourts. Timothée, le fils de Stéphane, s'est d'ailleurs installé via ce projet : « On a désormais une gamme de yaourts natures, à la vanille et aux fruits mais notre produit phare reste le lait cru. Au total, on a plus de 55 produits différents. »

Les produits sont écoulés sur les marchés : Christèle, la femme de Stéphane, parcourt les routes du département et assure trois marchés chaque semaine. La ferme livre aussi du lait cru à une industrie de transformation haut de gamme pour de la fabrication de glaces. En prenant ce tournant, les éleveurs sont parvenus à remonter la pente. Ils ont d'ailleurs pu construire un nouveau bâtiment pour les génisses et vaches taries.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


Patrice Brachet
Il y a 34 jours
Attention de ne pas se laisser happer par le système d aller toujours plus loin et d être obligé d embaucher car là attention à la rentabilité c est le risque que nous avons pris et cela nous a coûté un RJ
Répondre