Essai monitoring MedriaBenoit Gille convaincu par les détecteurs de vêlage Vel'Phone de Medria

| par | Terre-net Média

Eleveur laitier et allaitant dans l'Oise, Benoit Gille a essayé durant quatre mois les solutions de monitoring de Médria : Heat'Phone, Feed'Phone et Vel'Phone. Démonstration du capteur température pour la détection des vêlages.

Cliquez pour voir la vidéo de mise en place du Vel'Phone

Voir la première partie de l'essai Medria : HeatPhone et Feed'Phone

S’il n’a pas été totalement convaincu par l’intérêt du HeatPhone sur son exploitation, Benoît Gille est très enthousiaste quant à celui du Vel’Phone, qu’il a mis en pratique sur ses vaches laitières prêtes à mettre bas. « Il y a beaucoup à gagner à ne pas louper de vêlage, en particulier pour les génisses. Nous avons également une dizaine de femelles charolaises. Et sans veau, pas de revenu dans cette production. »

Vel Phone de Medria vacheLe capteur se glisse dans l'applicateur. (©Tnm)

Ce capteur se glisse dans le vagin à l’aide d’un tube applicateur, 10 à 7 jours avant le terme. Le producteur, habitué à inséminer ses vaches lui-même, a trouvé la pose du thermomètre vaginal aisée. Environ 24 h avant le vêlage, les vaches subissent une courte période de fièvre, suivie d’une chute de la température corporelle. Un SMS est alors envoyé sur le portable de l’éleveur pour indiquer qu’une bête va vêler le lendemain. Un deuxième arrive lorsque le thermomètre est expulsé par la poche des eaux.

Laisser le travail se faire

Benoît sait précisément à quel moment le vêlage commence. Ainsi, il peut d’abord laisser le travail se faire, puis surveiller et intervenir si besoin et enfin, apporter les premiers soins au veau. Il est possible d’être alerté soit en instantané pendant la journée, soit avec un léger différé pendant la nuit afin de ne pas être réveillé trop en amont.

« Je reçois un SMS "vêlage imminent" au bon moment par rapport au début du vêlage. Il n’a rien à redire, le Vel’Phone présente des avantages indéniables », assure l’agriculteur. En revanche, il faut ramasser rapidement le capteur tombé au sol pour éviter de le perdre. Pour des vêlages à l’extérieur ou sur une grande aire paillée, cela peut être compliqué.

L’atout essentiel du dispositif de monitoring de la reproduction de Medria : à partir d’une seule box, les producteurs peuvent détecter à la fois les chaleurs, les vêlages, la rumination et même les troubles de la santé (avec les bolus SanPhone).


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article