Filière porcine espagnoleL'Aujesky, une maladie toujours tapie dans l'ombre

| par Céline Zambujo | Terre-net Média

La maladie d'Aujesky est toujours présente dans les élevages espagnols, et ce bien qu'un programme d'éradication soit appliqué en Espagne depuis plusieurs années.


En Espagne, la filière porcine représente le premier
secteur d’élevage. (© Terre-net Média)
LEspagne a en effet présenté des documents justificatifs à la Commission européenne concernant le programme de lutte mis en place dans les communautés autonomes1. Ces programmes ont d’ailleurs fait l’objet d’une approbation par la Commission européenne  (parution au JO Union Européenne du 31/12/2008).

Nouvelles lignes directrices

Reste que le Gouvernement espagnol a récemment approuve « les nouvelles lignes directrices définies » explique Gaëlle Bouchon dans le n°85 du bulletin édité par la mission économique française basée à Madrid. Objectif : renforcer le programme de lutte, contrôle et éradication de la maladie d'Aujeszky afin de stabiliser les zones qui ont atteint des prévalences très faibles d'Aujeszky. La chargée de mission précise par ailleurs que « cette nouvelle réglementation adaptée aux dernières données épidémiologiques établit ainsi des conditions plus strictes pour le mouvement d'animaux ». En outre, la réglementation a prévu un certain nombre de mesure et définit notamment les « les règles de mouvement d'animaux en cas de suspension de la qualification de l’élevage ». Enfin, elle « établit en outre des règles de vaccination additionnelles et, pour finir, incorpore également à ce programme les exploitations d’élevage de sangliers ».

Explosion des exportations de porc en 2008

En Espagne, la filière porcine représente le 1er secteur d’élevage et le 2e cheptel porcin de l’Union européenne. L’industrie espagnole des produits carnés a augmenté sa production de près de 4% en 2008. Dans le même temps, ses exportations ont augmenté de 23% ! Elles ont même dépassé pour la première fois le million de tonnes vendues à l’étranger (pour une valeur de plus de 2,3 milliards d’euros), selon les chiffres de l’organisation patronale Confecarne.

Aller plus loin...

Lire d’autres articles sur le même sujet ici

Ainsi, sur les 1 075 millions de tonnes exportées par l’Espagne (dont la moitié destinées à la France, l’Allemagne, l’Italie et le Portugal), 934 000 t correspondaient à de la viande porcine, avec en particulier une évolution notable des exportations de charcuterie et de produits élaborés ou séchés, de viande fraîche, réfrigérée ou congelée, qui représentent la majeure partie de cette activité, avec presque 800 000 tonnes exportées.
Sur les 9 premiers mois de l’année 2008, les exportations espagnoles de produits carnés progressent de 23% en volume et de 21% en valeur par rapport à la même période 2007. On voit donc bien que l’Espagne est un exportateur net, d’où « l’importance de l’éradication de la maladie d'Aujeszky, possible frein aux exportations ».
Fin décembre 2008, sur 495 secteurs d'élevage correspondant à la division territoriale nationale de gestion, seulement 6 d'entre eux présentaient une prévalence moyenne supérieure à 10% en ce qui concerne les élevages de reproducteurs.

Production espagnole de viande en 2008

Produit Volumes Valeur Evolution / 07
Viandes porcines

800 000 t

1 500 millions d'euros

+25%

Viandes bovines

145 000 t

430 millions d'euros

+35%

Produits carnés

90 000 t

400 millions d'euros

+7%

Dont jambons crus

25 500 t

-

+17%

Source : Confecarne, 2008.
N.B : Source : Messages d’Espagne – Politiques agricoles et halieutiques – numéro 85 ; Marm.

(1) Sont concernées la communauté autonome de Galice, du Pays basque, des Asturies, de Cantabrie, de Navarre et de La Rioja ainsi que dans les provinces de León, Zamora, Palencia, Burgos, Valladolid et Ávila dans la communauté autonome de Castille-et-Léon et dans la province de Las Palmas aux Canaries.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article