Santé animale et humaineAttention aux zoonoses !

| par | Terre-net Média

Le contact régulier avec les animaux augmente le risque de zoonoses pour les éleveurs et les travailleurs en élevage (techniciens, vétérinaires, inséminateurs, pareurs...). Certaines maladies peuvent entraîner des répercussions importantes sur la santé humaine. Des gestes simples d'hygiène peuvent vous éviter les contagions.

La teigne (les dartres) est transmissible à l'homme. C'est une zoonoseLa teigne (aussi appelée dartres) est une zoonose qui peut être prévenue chez les animaux par un vaccin préventif. (©Watier-visuel)

Une zoonose est une maladie infectieuse ou parasitaire qui se transmet de l’animal à l’homme avec ou sans contact. L’animal peut être malade et présenter des symptômes ou être porteur sain (il porte la maladie, la transmet mais ne la développe pas). Ces maladies sont peu fréquentes et peu connues mais elles peuvent s’avérer graves pour l’homme. Il faut donc bien se protéger et ne pas hésiter à consulter un médecin en cas de doute en lui indiquant vos symptômes et votre métier au contact des animaux. La MSA a établi la liste des principales zoonoses transmises par les bovins (cliquez sur le tableau pour l'agrandir) :

La MSA a classé par fréquence les principales zoonoses causées par les bovins. Parmi elles, on retrouve la teigne (les dartres), le charbon bactéridien et la fièvre QLa MSA a classé par fréquence les principales zoonoses causées par les bovins. Parmi elles, on retrouve la teigne (les dartres), le charbon bactéridien et la fièvre Q. (©MSA)

La teigne (aussi appelée dartres) est la zoonose la plus rencontrée en élevage bovin, elle est favorisée par un environnement humide, mal ventilé où les animaux sont entassés et possèdent un système immunitaire affaibli. La maladie se propage par contact direct ou indirect car le champignon en cause persiste dans l’environnement et sur le matériel pendant plusieurs années.

Se protéger par des règles d’hygiène simples

Pour éviter les contaminations, des gestes simples d’hygiène doivent devenir automatiques, comme se laver les mains après chaque contact avec un animal atteint ou porter des gants. Le matériel doit aussi être désinfecté après utilisation sur animaux malades. Veillez à ne pas mettre vos mains à la bouche durant le travail et à porter des équipements de protection comme les masques lors de travail dans la poussière. Toute plaie est à nettoyer, désinfecter et protéger avec un pansement imperméable. La vaccination anti-tétanos n’est pas à prendre à la légère et les rappels doivent être réalisés. Avant de quitter l’élevage, l’éleveur peut aussi prendre une douche et changer de vêtements, comme cela se pratique beaucoup dans les élevages porcins. Enfin, la trousse de premiers secours et l’accès à l’eau potable sont indispensables.

Concernant les animaux, il est conseillé de mettre en quarantaine les nouveaux arrivés et d’isoler les animaux douteux. Certains vaccins sont efficaces contre les maladies comme la teigne sur les jeunes animaux. Les bâtiments et le matériel doivent être désinfectés au moins une fois par an pour éviter la propagation des microorganismes. Pour manipuler les animaux morts, il est fortement recommandé de porter des gants. Enfin, afin d’éviter la présence de rongeurs, les poubelles doivent être rangées dans un endroit fermé et les locaux doivent être nettoyés régulièrement. La dératisation peut être également envisagée.

D’autres zoonoses existent telles que la gale, la maladie de Lyme qui est transportée par les tiques, la psittacose (aussi appelée ornithose) qui est une infection bactérienne transmise par les volatiles, le rouget du porc, la leptospirose transmise dans les milieux humides par les urines des rongeurs…

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article