Essaims d'abeillesLes bons réflexes avant d'appeler un « happy-culteur » (Mise à jour le 10/05/11)

| par Samuel Bouhin | Terre-net média

Les haies et propriétés foncières des agriculteurs offrent de nombreux refuges aux abeilles qui sont actuellement en pleine période d'essaimage. Ces insectes protégés pourront être récupérés par un «happy-culteur», pour cela une démarche simple est à suivre.

Les abeilles sont inoffensives lorqu'elles essaiment
Les abeilles sont inoffensives lorqu'elles essaiment
(© Terre-net média)

Le soleil radieux du mois d’avril a sonné le départ de la saison de l’essaimage pour les abeilles.  Les agriculteurs qui possèdent des lieux d’accueils privilégiés pour ces insectes mellifères sont en première ligne pour voir débarquer la reine et sa cour. En effet, hangars, granges, bâtiments d’élevages, haies, offrent de multiples possibilités de logement pour ces locataires particuliers. 

Si devenir producteur de miel ne fait pas parti de vos projets, voici la démarche à suivre pour faire déménager les membres de cette espèce protégées  « Apis Mellifera » :

     1. s’assurer que ce sont des abeilles et non des guêpes (cf. lien);

     2. asperger de l’eau en pluie fine sur l’essaim, pour le fixer et laisser plus de temps à l’apiculteur pour intervenir. Si l’essaim est installé depuis plusieurs jours cela n’est pas nécessaire. Dans ce dernier cas il est d’ailleurs préférable de ne pas déranger la colonie qui aura retrouvée sa capacité de piquer;

     3. contacter directement et rapidement un apiculteur qui sera content de pouvoir combler une partie de ses pertes hivernales. Il est aussi possible d'avoir recours à une association par l’intermédiaire d’annuaires existants (cf liens). Dans le cas échéant, contacter les pompiers qui possèdent une liste de coordonnées.

Il faut refuser dans tous les cas de figure une intervention payante.


Un essaim posé dans les vignes
(© Les amis des abeilles 21)

Les essaims se fixent parfois temporairement avant de repartir vers une direction plus adaptée. Le processus de reproduction des abeilles repose sur la naissance printanière d'une nouvelle reine dans chaque colonie.

Une fois la jeune reine mature, la plus âgée quitte la colonie avec une partie des ouvrières et des mâles pour s’installer dans un nouvel endroit propice.

Cette « transhumance » impressionnante avec ce nuage noir créé par des milliers d’abeilles est pourtant sans danger. Les abeilles qui se sont gorgées de miel pour réaliser leurs périples sont alors inoffensives.

Pour aller plus loin:

Liste départementale d’apiculteurs cueilleurs d’essaims 

Différences entre guêpes et abeilles

Programme apicole 2011-2013 - Les montants des aides et conditions d’éligibilité, précisés

Projet de loi - Le Sénat vote un plan d'urgence dès 2009 pour les abeilles


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article