Contrôle laitier 2016 Les résultats des élevages bovins, ovins et caprins sont parus

| par MO | Terre-net Média

Le compte-rendu 2016 édité par l'Institut de l'Élevage, en collaboration avec France conseil élevage (FCEL) et le Comité national brebis laitière (CNBL) présente les résultats des élevages bovins, ovins et caprins au contrôle laitier au niveau national et départemental.

Vaches laitières Les trois principales races nationales (Prim’holstein, Montbéliarde et Normande) représentent 92 % du total des lactations qualifiées. (©Terre-net Média)

L’année 2016 se caractérise par une nouvelle érosion des effectifs présents dans les élevages bovins au Contrôle Laitier (- 3,3 % par rapport à 2015). La concentration des élevages se poursuit : 40,2 % des élevages comptent plus de 60 lactations qualifiées en 2016 (contre 36,2 % en 2014 et 38,8 % en 2015). Les trois principales races nationales (Prim’holstein, Montbéliarde et Normande) représentent 92 % du total des lactations qualifiées (soit - 0,3 % par rapport à 2015).

La production laitière brute se stabilise à 8 520 kg (+ 2 kg par rapport à 2015) avec, en parallèle, une durée de lactation moyenne de 332 jours. Ce chiffre est en forte baisse par rapport à l’année précédente (- 5 jours, - 8 jours depuis deux ans), principalement en race Prim’holstein. Sur la même période, le taux butyreux progresse en moyenne de 0,3 g pour atteindre 39,5 g/kg et le taux protéique est stable à 32,2 g/kg. Fait marquant de l’année : l’amélioration de la situation « cellules » est très marqué depuis deux ans. 46,4 % du total des lactations sont contrôlées inférieurs à 300 000 cellules.

Au niveau de l’élevage caprin, le nombre de troupeaux actifs continue de baisser (- 1,8 %). L’augmentation de la taille des troupeaux est sensible : 25,2 % des troupeaux comptent plus de 250 lactations qualifiées (24 % en 2015 et 23,2 % en 2014) et représentent désormais 53,8 % des lactations qualifiées (contre 52,2 % en 2015 et 51 % en 2014). La part des chèvres de race Alpine et Saanen dans le total des lactations qualifiées est stable à 96,9 %.

Le nombre total de brebis présentes à la mise-bas en 2016 s’élève significativement (+ 2,4 %) et atteint 313 291. Le nombre de brebis avec calcul de lactation suit la même tendance et atteint 287 171. La production laitière moyenne augmente fortement (+ 17 litres) et atteint 273,9 litres en 166 jours. Cette hausse de la productivité est sensible pour tous les bassins et toutes les races.

 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article