Résultats Bovins Croissance 2015Le comparatif des performances des races allaitantes

| par | Terre-net Média

Les résultats des élevages bovins viande suivis par Bovins Croissance sont désormais disponibles pour l'année 2015 dans huit races allaitantes françaises. Web-agri a comparé leurs performances moyennes*.

races vaches allaitantes charolais limousine, blonde, salers, aubrac, rouge des prés, gasconne (©Terre-net Média)

E n 2015, plus de 10 600  élevages  bovins  viande ont été suivis par les  Organismes  Bovins  Croissance. Leurs  données constituent  une  vraie  mine  d’informations sur les  performances de  reproduction, de croissance et même d’abattage des cheptels. Éditée depuis 2010 par France Conseil Élevage, en collaboration avec l’Institut de l’Elevage et Inosys, réseaux d’élevage, la brochure «  Résultats 2015 des élevages bovins viande suivis par Bovins Croissance » est un outil à destination des éleveurs et des conseillers, qui doit permettre d’identifier les marges de progrès dans les élevages allaitants. Elle synthétise les performances techniques de huit principales races françaises et six races à petits effectifs (Bazadaise, Blanc Bleu, Ferrandaise, Hereford, Mirandaise et Saosnoise)

  • Charolaise : 3 363 élevages suivis (Centre, Bourgogne, Pays de Loire,…). Taille moyenne : 73 vaches (+20 % en 10 ans)
  • Limousine : 2 482 élevages (Limousin, Centre, grand ouest,…). Taille moyenne : 67 vaches (+24 % en 10 ans)
  • Blonde d’Aquitaine : 1 790 élevages (sud-ouest, grand ouest). Taille moyenne : 51 vaches (+27 % en 10 ans)
  • Aubrac : 755 élevages (Sud massif central). Taille moyenne : 64 vaches (+18 % en 10 ans)
  • Salers : 453 (Auvergne). Taille moyenne : 61 vaches (+20 % en 10 ans)
  • Partenaise : 263 élevages (Vendée, Poitou-Charentes). Taille moyenne : 66 vaches (+35 % en 10 ans)
  • Rouge des Près : 215 élevages (Pays de Loire). Taille moyenne : 54 vaches (+18 % en 10 ans)
  • Gasconne : 124 élevages (Pyrénées). Taille moyenne : 43 vaches (+7 % en 10 ans)

Les championnes de la productivité

 

Les meilleures races bouchères

L'impact économique


Marges de progression intra-race

Les  impacts  économiques de l'intervalle vêlage-vêlage et de la mortalité en veaux sont calculés en comparant la moyenne de l’année 2015 à l’objectif et permettent d'évaluer la marge de progression au sein d'une race.  L’objectif  retenu  est  le  quartile  le  plus  performant.  Plus  précisément,  l’écart  à  l’IVV  permet  de  chiffrer  des  jours  d’entretien  en  bonus  ou  malus  à  1€/jour.  Pour  la  mortalité  en  veaux,  l’écart  à  l’objectif  permet  de  quantifier  un  bonus  ou  un  malus  à  partir  d’un  poids  commercialisable à un prix fixé par race.

Pour en savoir plus sur les performances de chacune des races allaitantes, ainsi que le détail par région et leur évolution au cours des dix dernières années, consultez le référentiel Bovin Croissance 2015.

N.B : *Les performances obtenues sont issues des moyennes des élevages inscrits à Bovins Croissance. Ces résultats sont donc obtenus dans des conditions et des milieux d'élevage différents d'une race à l'autre, dont les effectifs varient selon les régions.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


sandaina Rakotondrabe
Il y a 234 jours
merci infinement pour les infos.

Est-ce qu'il a y un quelqu'un pour expliquer un peu de la race de zebu Magasy?
svp.
Répondre
Aboukkal
Il y a 342 jours
Je vous envoi milles bises d'amour et de fidélité. Merc
Répondre