IngenomixGénotyper des bovins allaitants pour accélérer le progrès génétique

| par | Terre-net Média

Génotyper des bovins allaitants permet de choisir précisément les reproducteurs ou les génisses de renouvellement, raisonner les accouplements et améliorer la génétique globale du troupeau. Pour Solange Faurisson d'Ingenomix, l'investissement peut être vite rentabilisé par de nombreux paramètres (moins de frais d'élevage, meilleure productivité, moins de jours d'entretien, moins de génisses à élever, etc.).

Cliquez sur l'image pour lancer l'interview de Solange Faurisson d'Ingenomix

« La génomique est un outil d'aide à la sélection assez révolutionnaire puisqu'elle permet de connaître le potentiel génétique des animaux dès la naissance, ce qui fait gagner un temps précieux aux éleveurs », assure Solange Faurisson, chef de service d'Ingenomix.

Des tests génomiques pour accélérer le progrès génétique

Créée en 2010 à l'initiative des organismes professionnels de la race limousine, la société Ingenomix propose des tests génomiques en race limousine. Parmi ces tests, on retrouve le plus complet : Evalim, qui évalue 12 caractères dont 4 morphologiques et 8 sur les qualités maternelles, ainsi que les index Iboval génomiques. Après presque 10 ans de tests, la précision s'est affinée : « Les scores génomiques sont 30 % à 2 fois plus précis selon les caractères, notamment sur les qualités maternelles. »

« Un test complet coûte entre 69 et 89 € par femelle. Pour un mâle, il faut compter entre 160 et 200 €. Les prix varient selon la quantité commandée. Aujourd'hui, les 3/4 des tests sont faits sur la voie mâle. En revanche, on développe aujourd'hui le génotypage femelle pour les génisses de l'année afin de choisir les génisses de renouvellement de façon précise et juste. » On peut génotyper des femelles dès la naissance et des mâles à partir de neuf mois.

L'investissement dans la génétique finit par faire la différence dans les élevages.Pour l'experte, «  investir dans la bonne génétique permet de gagner en frais d'élevage, par exemple avec les vêlages faciles, en productivité globale de l'élevage. On peut aussi gagner en nombre de jours d'entretien en moins si on choisit plus tôt ses génisses de renouvellement et avec des potentiels de croissance plus importants. » Difficile de quantifier les euros économisés ou gagnés car chaque système est différent mais selon Solange, « l'investissement dans la génétique finit par faire la différence dans les élevages ».


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


MOE
Il y a 89 jours
et tout ça pour toucher 3,60€ du kg trop cool....
Répondre