GénétiqueGènes Diffusion finance son développement dans l'Ouest

| par | Terre-net Média

Mi-décembre, le groupe Gènes Diffusion a procédé à une augmentation de capital d'un montant de 5 millions d'euros de la société holding détenant les filiales du groupe : Gènes Diffusion Immobilière et Financière.

L’objectif de cette opération de levée de fond est de permettre au groupe Gènes Diffusion de consolider son leadership en matière d’avancées scientifiques et de diversification géographique de ses activités de génétique et reproduction animale dans les espèces bovine, porcine, équine et lapine.

Sur le plan géographique, ce nouvel apport financier va permettre au groupe de consolider son développement commercial et technique sur différents territoires : en France, pour ce qui concerne le développement de l’insémination bovine initié en 2010 sur l’ouest de la France. En Europe, avec le déploiement du programme génétique bovin européen EBP, fondé en mai 2015 avec son partenaire polonais historique, le "Shiuz Bydgoszcz". Ainsi qu’aux Etats-Unis, en renforçant son offre commerciale et technique dans les secteurs bovin et porcin.

Sur le plan technologique, l’augmentation de capital favorisera la poursuite des travaux de recherche menés par Gènes Diffusion, dans le domaine du sexage de la semence d’une part, ainsi que dans le cadre des nombreux projets génomiques multi-espèces développés au sein de la plateforme GD Scan. Elle permettra également au groupe de continuer à envisager des opérations de croissance externe, comme ce fut le cas en mars 2015, avec l’acquisition aux USA du n°3 mondial de la fourniture de matériel et consommables d’insémination artificielle porcine.

« Cette augmentation de capital a été intégralement souscrite par les sept coopératives impliquées dans la gouvernance de l’Union Gènes Diffusion, traduisant ainsi la confiance des associés dans la stratégie du groupe et ses nombreux projets », souligne François Desmons, directeur général du groupe.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article