ExpérimentationDes Limousines connectées pour améliorer la sélection génétique

| par | Terre-net Média

Les capteurs d'activité débarquent dans les élevages allaitants ! France Limousin Sélection lance le projet de recherche Cownect pour améliorer la sélection génétique de la race.

Les capteurs connectés du projet Cownect vont permettre de suivre et mesurer l'évolution des bovins de la race limousine.Les capteurs connectés du projet Cownect vont permettre de suivre et mesurer l'évolution des bovins de la race limousine. (©Terre-net Média)

C’est avec l’appui d’Ingenomix et du Herd-Book Limousin que France Limousin Sélection a lancé le projet Cownect il y a un an. Après avoir défini le protocole et recruté des élevages, l’expérimentation est officiellement lancée depuis peu. 36 élevages au total sont désormais équipés de capteurs pour suivre les chaleurs et le comportement de leurs animaux.

Le capteur FeedPhone est attribué aux veaux de la station de Lanaud pour mesurer leur temps de rumination et d’ingestion. Les femelles de Moussours et des différents élevages sélectionnés sont quant à elles équipées de colliers Heatime pour la détection des chaleurs.

Mais à quoi serviront toutes ces données ? Si les outils connectés ont d’abord été développés au service des éleveurs laitiers, France Limousin Sélection compte bien en profiter pour faire progresser la race. Les données permettront donc de collecter des phénotypes. En effet, le génotypage permettant de prédire le potentiel génétique des animaux à partir de leur ADN sera complété du phénotype (mesure du caractère recherché).

Les capteurs permettent d’automatiser l’enregistrement des mesures : ils font alors du phénotypage à haut débit et de façon plus précise qu’un pointage par un technicien par exemple. Ils alertent également les éleveurs en cas de données anormales ce qui leur permet de réagir rapidement.

L’ambition de la race est de proposer à ses éleveurs de nouveaux indicateurs de sélection basés sur les performances de leurs élevages. Le projet prendra fin d’ici 2019. En attendant, ce sont de nombreux chiffres qui attendent les chercheurs !


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article