MontbéliardeDécouvrez l'élevage de Gaëtan Le Meur (22) qui maximise l'EBE grâce à l'herbe

| par | Terre-net Média

Montbéliarde association et le syndicat des éleveurs montbéliards 22-56 organisent le 12 juin une journée portes ouvertes à l'Earl Le Meur à Plussulien (22). L'occasion de découvrir un système qui maximise l'EBE en valorisant l'herbe sous toutes ses formes et le produit viande de l'atelier lait.

Gaëtan Le Meur maximise l'EBE de son exploitation grâce à la taille de son atelier, le système herbe et la valorisation du produit viande de ses MontbéliardesGaëtan Le Meur maximise l'EBE de son exploitation grâce à la taille de son atelier, le système herbe et la valorisation du produit viande de ses Montbéliardes. (©Montbéliarde Association)

Gaëtan Le Meur ouvre les portes de son élevage à Plussulien (22) le mardi 12 juin de 10 h à 16 h. Les 100 Montbéliardes qui constituent son troupeau sont élevées sous un bâtiment "serre" fonctionnel qui facilite l'efficacité du travail. L'éleveur valorise l'herbe « sous toutes ses formes » : pâturage, foin, affouragement en vert et ensilage. Il fait partie d'un groupe d'éleveurs à la Chambre d'agriculture de Bretagne pour évaluer ses rendements, ses coûts et le temps des travaux nécessaires.

40 % d'EBE sur produit

Installé à la suite de son oncle, l'éleveur a sû faire évoluer l'exploitation au niveau des équipements et de sa taille : en 2017, il reprend une ferme voisine pour faire grossir la structure à 190 ha et 630 000 litres de lait au total. Il emploie également un salarié et a recours à une Cuma pour déléguer la partie des travaux de champs.

Grâce à son système basé sur l'herbe et l'optimisation de ses produits (qualité du lait et valorisation bouchère des vaches de réformes, des veaux croisés et des bœufs), les chiffres de l'exploitation sont au vert. L'EBE atteignait 39 % pour la campagne 2017 soit 100 000 € d'EBE/UMO.

Différents ateliers seront proposés lors de cette journée :
- Présentation de la stratégie et des résultats de l'exploitation ;
- Optimisation des charges de mécanisation et l'efficacité du travail avec la Cuma ;
- Une exploitation performante au niveau environnemental ;
- L'affouragement en vert : atouts et contraintes ;
- La Montbéliarde pour générer un produit viande et valoriser l'herbe ;
- L'efficacité économique de la Montbéliarde dans les différents systèmes laitiers.
Pour plus d'informations, contactez Montbéliarde Association

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


Tomy
Il y a 224 jours
Bravo, pour ces beaux résultats. Mais quand on a de trés bons résultats , on peut aussi changer de stratégie et produire moins pour gagner en qualité de Vie.
En Bretagne, on trouve des herbagers qui depassent les 50% d'EBE/PB
Répondre