Le sable DollitUne alternative à la paille aux multiples avantages

| par | Terre-net Média

L'entreprise familiale Iribarren, située dans la Vienne, présente Dollit : une alternative à la paille. Il s'agit d'un sable dolomitique qui s'adapte à tous types d'élevage. Plusieurs éleveurs bovins l'utilisent d'ores et déjà et témoignent de son efficacité.

Paillage de bovins laitiers et allaitants à la DolomieEn lait en comme en viande, la Dollit permet de remplacer tout ou partie de la paille dans la litière. (©Iribarren amendements)

Avec des surfaces en céréales d'hiver à la baisse et les sécheresses qui s'accumulent et qui obligent les éleveurs à entamer leurs stocks d'hiver plus tôt que prévu d'année en année, beaucoup craignent un manque de paille pour 2020.

Dans ce contexte, l'entreprise Iribarren, située en Nouvelle-Aquitaine et spécialisée dans les amendements minéraux (granulats, sables, graviers...), dévoile Dollit : « une solution 3 en 1 économique pour les agriculteurs. » Dollit est un sable dolomitique (dolomie du Poitou). Ses avantages, avancés par le fabricant :

- Un effet sanitaire puisqu'il s'agit d'un produit 100 % minéral (développement de bactéries limité et diminution des odeurs) ;

- Réduction ou suppression totale de la paille (elle peut être utilisée seule ou en mélange) ;

- Optimisation du pH du sol par l'amendement.

Elle s'adapte à tous types d'élevage (vaches laitières, bovins viande, caprins, ovins ou encore porcins) et est utilisable en agriculture biologique.

En viande comme en lait, les éleveurs témoignent :

Charles Robert (Deux-Sèvres) l'utilise pour pailler les logettes de ses 130 vaches laitières. « Avant, on mettait de la paille broyée mais ça nous prenait beaucoup de temps. On est passé à la Dollit en 2014 et cela nous fait gagner 1 heure chaque jour. On l'apporte une fois par semaine à l'avant des logettes grâce à un godet à tapis, et on la répartit un peu plus chaque jour. Cela représente 4 kg/VL/j C'est beaucoup moins poussiéreux qu'avant où on passait avec la pailleuse. » Découvrez son témoignage ci-dessous :

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

Au Gaec Roy-Sabiron (Deux-Sèvres), Laurent élève quant à lui des bovins viande Charolais. Il témoigne dans la vidéo ci-dessous : « Dans notre région, l'achat de paille est indispensable. Depuis 2010, nous avons fait le choix de passer en dolomie (Dollit) pour sécuriser le stock de litière et ne plus être dépendant des cours de la paille et des difficultés d'approvisionnement. Cela m'a permis de réduire mes achats de 50 t/an. En pratique, je mets 10 à 15 cm de Dollit puis j'ajoute de la paille au bout d'une semaine seulement mais en quantité bien moins importante qu'avant. Je nettoie les animaux tous les 6 semaines car les litières sont plus sèches qu'avant. L'été, il y a d'ailleurs moins de fermentations et moins de mouches. Mon fumier est quant à lui plus équilibré et plus fertile pour mes cultures (en éléments minéraux et en calcaire). On l'épand le jour du curage avec un épandeur classique. »

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article