Bilan météorologiqueUn mois de janvier bien hivernal en France

| Terre-net Média

Ce début d'année 2017 démarre dans des conditions bien froides sur l'Hexagone. Janvier a été calme et anticyclonique, propice à l'installation d'un temps froid, et même d'une vague de froid globalement faible à modérée, mais assez durable.

Températures moyennes en France en janvier 2017 (©MeteoNews) 

La douceur des derniers hivers ne se répète pas cette année. Présente en altitude en décembre alors que le froid l'emportait déjà en plaine sur un large quart nord-est, elle s'est à peine invitée au cours du mois de janvier 2017, notamment en toute fin de mois. Car c'est bien le froid qui s'est imposé sur notre pays.

La température moyenne nationale calculée sur 170 stations météo s'élève à 3,0 degrés tout rond, soit un déficit thermique de 2,1 degrés. Il faut remonter à mai 2013 pour retrouver un mois au moins aussi déficitaire en France. Il faut remonter à 2010 pour trouver un mois de janvier au moins aussi froid (2,7 degrés de moyenne nationale). Depuis 1988, janvier 2017 est le deuxième mois de janvier le plus froid derrière 2010 (2,7 degrés), mais devant 1997 et 2009 (3,4 degrés). Depuis 1946, treize mois de janvier ont été plus froids que 2017, le record de froid appartenant à janvier 1963 avec - 1,3 degrés de température moyenne nationale.

La vague de froid du 17 au 26 janvier explique bien sûr ce déficit important, ainsi que les premiers jours déjà très hivernaux. Les minimums absolus du mois ont souvent atteints - 10 à - 15 degrés, voire - 20 dans le Doubs à Mouthe. Le maximum du mois appartient à Socoa le 31 avec 21,5 degrés. Bien sûr, le nombre de jours de gel a été largement supérieur à la normale, de même que les fortes et très fortes gelées, ainsi que le nombre de jours sans dégel.

Sécheresse record sur les sept derniers mois

Bien que moins déficitaire que décembre, janvier 2017 reste sur la tendance sèche de l'hiver et du second semestre 2016. La France a reçu en moyenne 39 mm au cours de ce mois de janvier pour une normale de 68 mm, soit un déficit de 43 %. L'essentiel des précipitations est tombé durant une semaine entre le 9 et le 15, puis les trois derniers jours du mois. Le reste du mois a été très sec. Ce chiffre de 39 mm n'est pas exceptionnel. Le record reste 18 mm en janvier 1953, et 10 mois de janvier ont été plus secs que cette année depuis 1946. La neige, bien que souvent faible, s'est manifestée plus souvent que d'habitude sous les conditions froides. Les extrêmes de pluie en janvier sont 5 mm dans le mois à Saint-Auban et tout de même 353 mm à Solenzara, en Corse.

Sur la période décembre-janvier, la France a reçu 59 mm d'eau seulement, troisième valeur la plus faible depuis 1946, derrière 1991-92 (54 mm) et 1963-64 (56 mm). Et sur la période juillet-janvier, les sept derniers mois établissent un nouveau record de sécheresse avec seulement 301 mm de précipitations sur l'Hexagone. Le précédent record était 319 mm entre juillet 1989 et janvier 1990. Cette sécheresse record devient assez inquiétante en cette période habituelle de recharge des nappes phréatiques. En mars, une fois le réveil de la végétation démarré, il sera trop tard pour que des pluies efficaces arrivent pour remplir les nappes.

Soleil gagnant

L'anticyclone omniprésent et l'air sec continental ont permis au soleil de briller très largement sur la France durant ce mois de janvier. Sans battre de record. L'ensoleillement moyen national atteint 102 heures pour une normale de 87 heures, soit un excédent de 17 %. Le record reste 114 heures mesurés deux fois, en janvier 1949 et 1959.

Phénomènes particuliers

Entre le 12 et le 13 janvier, la tempête Égon a frappé le tiers nord de la France, occasionnant des rafales de vent parfois très importantes : 146 km/h à Dieppe, 139 km/h à l'Île de Groix, 133 km/h à Chouilly (Marne) et Albert (Somme), 131 km/h à Caen, 129 km/h à Braine (Aisne), 118 km/h à Nancy...

Du 14 au 18 janvier, des chutes de neige remarquables tombent en Corse : 13 cm à Basteliva (828 m), 30 cm à Zicavo (380 m), 40 cm à Calacuccia (811 m), 50 cm à Soveria (550 m), 70 cm à Morosaglia (860 m), 80 cm à Antisanti (750 m) et jusqu'à 1 m à Tralonca (756 m).

Après la neige, la pluie... Des trombes d'eau ont arrosé l'île de beauté du 21 au 23 janvier, jusqu'à 435 mm en trois jours à Zonza (Corse du Sud), 425 mm à Isolaccio di Fiumorbo, 303 mm à Felce, 289 mm à Conca, 215 mm à Solenzara, 206 mm à Figari...

Et quelques jours plus tard, entre le 25 et le 28, le sud-est subit des orages, des fortes pluies (182 mm en 24 h à Labastide-Rouairoux dans le Tarn), de la neige (25 cm à Mende) et même les premières tornades de l'année le 26 à Hyères et la Londes-les-Maures dans le Var.

Du froid, du soleil et une certaine sécheresse, tels sont les maîtres-mots de ce mois de janvier. Une sécheresse qui s'inscrit dans la durée, établissant même un nouveau record sur ces sept derniers mois, depuis juillet 2016. Souhaitons beaucoup d'eau d'ici le 15 mars prochain pour limiter les dégâts, notamment en termes d'agriculture pour cette année !

N.B : D'après un communiqué de MeteoNews. Météorologue : Frédéric Decker.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article