Dossier Retour au dossier Ensilage

En photos et vidéosTop départ pour les ensilages de maïs 2020 !

| par | Terre-net Média

Petits maïs, desséchés sur pied ou encore sans épis, cette année, les maïs fourrage subissent la sécheresse de plein fouet. Pour limiter les dégâts, certains ont déjà sorti les ensileuses. Ils nous partagent des photos et vidéos de leurs chantiers sur les réseaux sociaux.

À peine la moissonneuse rangée qu'il faut déjà sortir l'ensileuse ! Cette année, les ensilages de maïs s'avèrent très précoces. Arvalis-Institut du végétal prévoyait déjà en début d'été les premiers chantiers vers la mi-août.

En effet, les températures élevées et le manque d'eau créent des situations très critiques par endroits avec des maïs fourrage en stress thermique qui se dessèchent. Pour certains, plus possible d'attendre plus longtemps, il faut ensiler ! Sur les réseaux sociaux, des éleveurs et ETA partagent leurs chantiers :

- Premier chantier pour la SARL Davieau en Vendée le 07/08/20 :

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

- Toujours en Vendée, la Cuma la croisière ensile des maïs « plus secs que prévu », comme en témoigne Michel Seznec :

- Non loin de là, chez Maxime, l'heure est à la préparation des bennes car l'ensilage est prévu le 18 août :

Et vous, quand prévoyez-vous d'ensiler ? Dans quelle situation se trouvent vos maïs ? Dites-nous en commentaires !

- Dans la Vienne, photos du 09/08/20 :

L'agricultrice commente : « Rendement et qualité, mais pas trop de grains... » C'est le risque ! Les maïs exposés à un stress thermique en phase de floraison voient leurs grains avorter. Pour ceux stressés avant même la floraison, on ensilera des maïs sans aucun épi. Dans ce cas, faut-il ensiler ? Et quand ? Arvalis répond à toutes ces questions dans l'article Maïs fourrage sous la sécheresse : sur quels critères s'appuyer pour décider d'ensiler ?

- Dans l'Est, premier chantier également pour cette ETA de l'Isere, le 04/08/20 :

Pour ceux qui attendent encore pour ensiler, l'inquiétude se dessine sur certains visages... En effet, sous des températures dépassant les 30°C et dans le sec, les maïs souffrent énormément, comme en témoigne Emmanuel en Bourgogne avec photo à l'appui :

Situation très difficile quand on sait qu'en parallèle, 40 % des régions sont déficitaires en ce qui concerne la pousse de l'herbe, que les rendements en paille ne sont pas bons et que les dérobées ne pousseront pas tant qu'il ne se remet pas à pleuvoir... Quelques éleveurs, comme Stéphane de la Nièvre, s'inquiètent de ce qu'ils distribueront prochainement à leurs vaches...


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 4 RÉACTIONS


Patrice Brachet
Il y a 42 jours
L on s aperçoit que même si il ne tombe pas beaucoup d eau mais que la préparation du sol soit au point on peut espérer avoir du maïs. Souvent le facteur limitant c est l énervement d y aller trop tôt d ailleurs ou trop tard
Répondre
titian
Il y a 42 jours
Vous proposez quoi ?
Répondre
steph72
Il y a 42 jours
Quelle plante pousse sans eau?
Les prairies sont cramées depuis longtemps alors que le Mais meme s'il seche ça fera de quoi manger aux animaux ;

Répondre
Enirak
Il y a 42 jours
Mum... ben il va grand temps de passer à une autre culture que le maïs là! Nous avons assez asséché les sols là... les équipements peuvent-il être recyclés ? Bon courage.
Répondre