Gaec de la Borie Alte (12)Un système d'exploitation adapté à l'AOP Laguiole

| par | Terre-net Média

Avec un lait transformé en fromage sous l'AOP Laguiole, Benoit Rozière a su adapter son système au cahier des charges et à son territoire. Cela passe par le pâturage mais aussi la race du troupeau et la rotation des cultures.

Benoit Rozière est éleveur laitier en AOP Laguiole dans l'Aveyron. Pour obtenir un lait de haute qualité fromagère, il mise sur l'herbe (au pâturage comme pour le foin), mais aussi sur le troupeau en ayant choisi la race Simmental, « la plus adaptée au système » selon lui. Il témoigne dans la vidéo ci-dessous :

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo

Le pâturage au cœur du système

« Dans l'AOP Laguiole, l'ensilage est interdit. Ainsi, nos vaches sont nourries à l'herbe, en pâture les deux tiers de l'année ou en foin séché en grange l'hiver. » Les vaches reçoivent également des concentrés, à hauteur de 900 kg/VL/an, soit environ 150 g/l. Il s'agit d'un mélange de céréales produites sur l'exploitation + des tourteaux achetés à l'extérieur (10 t au total pour les vaches laitières et les génisses de renouvellement).

Gaec de la Borie Alte (Aveyron) en quelques chiffres :
75 ha de SAU (65 ha de prairies + 10 ha de céréales)
4 UTH
46 VL Simmental et 3 Aubrac
260 000 l/an dont la moitié transformée à la ferme et l'autre moitié en laiterie
AOP Laguiole

Benoit a instauré le pâturage tournant dynamique. « On a 65 ha de prairies dont 50 ha de prairies temporaires en rotation avec une céréale qui revient tous les 5 ans. On choisit des mélanges orientés pour le pâturage avec du ray-grass anglais, de la fétuque, du dactyle ou de la fléole, et des trèfles blancs et/ou violets. Sur les prairies de fauche en revanche, on mise sur la fétuque, le dactyle ou la fléole, et de la luzerne. »

Pour les parcelles en rotation, les éleveurs sèment un couvert après la moisson et misent plutôt sur l'implantation de prairie au printemps suivant sous couvert d'avoine/vesce. « Avec des prairies de longue durée, on parvient à faire des céréales propres et se passer d'herbicides et fongicides. »

La Simmental : une race mixte adaptée au système

« Le cahier des charges de l'AOP nous impose d'avoir des vaches de race Simmental ou Aubrac. Nous avons choisi la Simmental pour ses qualités fromagères. Au niveau de la fabrication, on ne pasteurise pas et on n'écrème pas le lait. La Simmental nous permet d'avoir un taux de matière grasse qui se rapproche de la matière protéique, un avantage pour nous. Un autre atout : elle a un taux cellulaire relativement bas ; elle a un lait de très bonne qualité. »

Autre aspect : la mixité de la race, permettant une bonne valorisation de la viande. « C'est une race rustique qui est bien adaptée à notre conduite, avec une alimentation basée sur l'herbe, soit moins dense énergétiquement. »

Retrouvez un autre reportage sur la race > Matthieu Cadeau (49) trait des Simmental à 9 000 litres

L'éleveur confie ses prochains projets comme l'accueil d'un nouvel associé d'ici la fin de l'année pour remplacer un départ à la retraite dans le Gaec. Autre objectif : réduire encore un peu plus la quantité de concentrés.

L'éleveur est aussi en pleine réimplantation de haies et de prés vergers. Cette partie a d'ailleurs fait l'objet d'une seconde vidéo dédiée aux bocages :

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 4 RÉACTIONS


Popeye76
Il y a 63 jours
Et oui ce systeme autonome montre que ce n'est pas le volume ou la surface qui font la rentabilite!!!!il y a des fermes a 8 voire 10 uth avec 25 vl sur 50ha mais on prefere vous vendre des systemes a 60 vl a 9000kg par uth...et les camions de soja colza qui vont avec!!!!et apres on nous dit qu'en bretagne on produit toujours autant de lait avec 4 fois moins d'eleveurs en 30 ans mais c'est pas grave leurs femmes vont bosser a l'exterieur pour remplir le frigo!!!!c'est ca le 21 eme siecle!!!heureusement il y a aussi beaucoup de jeunes qui vont s'installer pour alimenter les circuits courts avec des fermes familiales a dimension vivable....et eux ils gagneront mieux leur vie que toutes ces fermes industrielles integrees a des coops qui n'ont rien a foutre de l'humain!!!!
Répondre
Rêveur
Il y a 64 jours
Le laguiole c est un des lait le mieux payé d Europe +500€/t donc ils veulent peut-être pas beaucoup en parler
Répondre
Lau
Il y a 64 jours
Oui intéressant et il faudrait approfondir avec des chiffres. ... 4 uth sur 75 ha et 260 000 l montrent une bonne maîtrise du système. .. cela nous change des élevages à 500 000 l ou 800 000 l par uth!
Répondre
Patrice brachet
Il y a 64 jours
Très intéressant , une race pas très connue, bien expliqué mais il manque quelques choses : dès chiffres sinon cela ressemble à un reportage pour syndicat d initiative. Désolé si je suis sévère mais c est mon ressenti
Répondre