Maïs fourrageSurveillez la date de floraison du maïs pour récolter au bon stade

| par | Terre-net Média

La sortie des soies à la pointe des épis correspond à la floraison du maïs. S'il est important de surveiller cette étape, c'est parce qu'elle conditionne la date de récolte du maïs fourrage et donc sa qualité et son rendement.

[Vidéo] Reconnaitre la floraison du maïs fourrage (apparition des soies à la pointe des épis)

L a floraison du maïs correspond à la sortie des soies. Arvalis-Institut du végétal rappelle : « La floraison du maïs n’est pas forcément celle qu’on croit. Ce n’est pas la floraison mâle, caractérisée par la sortie des panicules (phénomène pourtant bien visible depuis le bord du champ) mais c’est la floraison femelle qui correspond à l’apparition des soies à la pointe des épis. »  Il est alors important de surveiller ce stade car sa date permet d'anticiper la date de récolte du maïs fourrage. Le rendement et la qualité en dépendent. La vidéo ci-dessus explique comment reconnaître la floraison.

Dans une parcelle, dès qu'une plante sur deux porte des soies, c'est la date de floraison. « À partir de ce stade, il faut entre 550 et 700 degrés-jour (base 6-30°C), selon la précocité de la variété, pour atteindre le stade optimal de récolte plante entière. Soit 45 à 70 jours selon les régions et le climat », explique Michel Moquet, ingénieur fourrage chez Arvalis.

Des semis perturbés : une récolte en décalée

Cette année, les conditions de semis ont été très variables du Nord au Sud. À l'intérieur même des régions, on trouve une diversité des dates de semis car ils ont été perturbés par la pluie. Arvalis estime alors que les dates de floraison sont décalées par rapport à la normale (en avance ou en retard) :

« - Dans le nord-est de la France, les floraisons seront significativement en avance de plus de 10 jours en Alsace et en Lorraine, de 5 à 10 jours en Champagne-Ardenne. Cela laisse entrevoir des récoltes de maïs fourrage précoces, à l'image de 2017, sous réserves des conditions météo estivales et automnales.

- Dans le grand Sud-Ouest, les conditions climatiques pluvieuses de ce printemps ont grandement perturbé les semis de maïs. On observe aujourd'hui des retards en végétation liés aux dates de semis. Les floraisons seront plus tardives que la normale, de 8 à 12 jours, voire plus. Les dates de récolte seront décalées de 10 à 20 jours a minima.

- Les maïs du Grand Ouest se trouvent, en moyenne, en situation assez proche de la normale, légèrement en retard en Normandie et dans le bocage angevin, sans qu'on puisse conclure à ce jour sur la période de récolte. »

Reconnaitre les différentes stades du maïs fourrage

Pour rappel, le stade optimal de récolte des maïs fourrage se situe à 32-33 % MS de la plante entière. Selon l'institut du végétal, récolter à moins de 30 %, c'est limiter le rendement et risquer des pertes de sucres au silo par écoulement de jus. Récolter à plus de 35 % MS c'est risquer d’altérer la qualité de conservation de l’ensilage et réduire la digestibilité des 2 parties de la plante (amidon et tiges + feuilles). Dans les deux cas, moins de 30 % et plus de 35 %, la valeur alimentaire n'est pas à l'optimum.

Des outils d'aide à la décision peuvent prédire les stades du maïs fourrage. Arvalis et Météo-France proposent par exemple Taméo qui met en relation les données de chaque parcelle saisies par l'agriculteur (commune, variétés et date de semis) avec des données météo. En saisissant la date de floraison, l'agriculteur améliore ainsi la précision du calcul.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article