Gestion des prairiesSe repérer dans le choix des espèces et des variétés fourragères

| par MO | Terre-net Média

Ray-grass, fétuque, luzerne, que choisir ? Que les espèces soient utilisées en pure, en association ou en mélange, il est indispensable de bien raisonner leur choix. Deux outils d'aide à la décision permettent d'orienter les éleveurs.

Choisir ses graminées Pour choisir ses graminées, il faut se poser certaines questions : comment sera utilisé le nouveau couvert (pâturage/fauche), pour quel type de sol, pour quelle durée d’utilisation, pour quelle période de récolte, pour quel type d’animaux, dans quelles conditions climatiques... (©Gnis)

Une dizaine d’espèces de graminées et autant de légumineuses sont principalement utilisées actuellement. En graminée, il est possible de semer du ray-grass anglais, du ray-grass hybride, du ray-grass italien, de la fétuque élevée, de la fétuque des près, du festulolium, du brome fourrager, du dactyle, de la fléole des près et du pâturin commun et des près. En légumineuses, il existe la luzerne, le trèfle violet, le lotier, le trèfle hybride, le sainfoin, la minette, le trèfle de perse, le trèfle incarnat, le trèfle d’Alexandrie et le trèfle blanc.

Afin d’orienter les éleveurs sur le choix des espèces, un outil d’aide à la décision est disponible sur le site www.prairies-gnis.org. Le principe est de répondre à quelques questions sur la durée de vie de la prairie, le type d’utilisation, le type de sol, la période de récolte souhaitée et les espèces à préférer s’affichent.

De plus, il existe plusieurs centaines de variétés fourragères inscrites au catalogue officiel français. En fonction de sa situation, l’éleveur devra ordonner ses priorités quant aux critères variétaux. Pour l’informer à ce sujet, un outil d’aide à la décision est utilisable sur le site: www.herbe-book.org. Cet outil ordonne les variétés en fonction des critères prioritaires que le visiteur lui affiche grâce à un moteur de recherche. Les données sont les notes attribuées par le Geves (Groupe d’études des variétés et d’essais de semences).

N.B : D'après un communiqué du Gnis.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


Franck2294
Il y a 32 jours
Sérieux c'est qui le cassos qui a écrit l'article ?
On dit "prés" pas "près". Ça veut rien dire fléole des près franchement.
Quel auteur et rédaction de merde c'est fou franchement !!!!
Répondre