EnsilageQuel silo choisir pour mon ensilage ?

| par | Terre-net Média

Alors que les ensilages de maïs approchent, les silos se préparent. Mais quel type de silo choisir ? Il en existe quatre : le couloir, la taupinière, la tour et le boudin. Le choix se fait en fonction du type de fourrage, du volume, de sa consommation et de l'emplacement.

Le type de fourrage, sa quantité, la vitesse d'avancement du silo et son emplacement sont les facteurs à prendre en compte pour choisir son type de siloLe type de fourrage, sa quantité, la vitesse d'avancement du silo et son emplacement sont les facteurs à prendre en compte pour choisir son type de silo. (©Terre-net Média)

Le type de fourrage à stocker (herbe, maïs ou méteil) et sa quantité permettent déjà d'éliminer certains silos de la liste du fait de leur coût et leur gestion. Ensuite, la vitesse d'avancement du front d'attaque est à vérifier afin de calculer la largeur du silo. Le silo doit avancer d'environ 10 à 15 cm l'hiver et de 20 cm l'été pour éviter les pertes et la mauvaise conservation du fourrage. Enfin, l'emplacement du silo doit faciliter le chantier le jour de l'ensilage mais aussi être pratique au quotidien. Voici la liste des caractéristiques des différents silos :

Le couloir est réservé aux grands volumes

Simple à construire, le silo couloir reste privilégié dans les fermes, surtout pour la conservation du maïs. Le tassage et la couverture restent assez contraignants de par le volume du silo mais la reprise au quotidien est facile. De plus, les machines d'aujourd'hui permettent un désilage correct en limitant les pertes. L'affouragement en libre service est aussi envisageable avec ce type de silo.

Les Chambres d'agriculture des Hauts-de-France estiment le coût moyen d'un silo couloir bétonné (pour 2,5 m de hauteur et 10 m de large) entre 76 et 116 €/m2 (données 2013).

Le silo d'ensilage en couloir est reservé aux grands volumesLe silo couloir nécessite un très bon tassage pour optimiser sa conservation. (©Terre-net Média)

La taupinière reste le silo le plus économique

De par sa forme, le silo taupinière nécessite peu de matériaux si ce n'est une dalle de béton au sol ou une bâche épaisse et une bâche de fermentation avec des poids pour rappuyer. Cependant, son étanchéité reste inférieure aux silos couloirs et sa gestion est compliquée, surtout la reprise. Ce type de silo peut être envisagé pour les excédents de récolte ou en silo tampon.

Le silo taupinière est le plus économique mais les pertes sont importantesPour minimiser les pertes, le silo taupinière doit être fait sur une dalle en béton propre et être bien tassé. (©Terre-net Média)

Le silo tour encore peu présent en France

Le silo tour, bien connu aux États-Unis, commence à émerger en France mais reste encore très coûteux. Il permet de stocker de grands volumes sur des surfaces restreintes. Même si le jour du chantier, le débit est ralenti par la montée du fourrage dans la tour, une seule personne peut suffire au remplissage du silo. Aucune opération de tassage ou de bâchage n'est nécessaire, ce qui améliore aussi le travail quotidien (pas de débâchage et le désilage quotidien est automatisé par une vis).

Le boudin permet une avancée plus rapide du silo

Utilisé le plus souvent pour des petites quantités, le silo boudin reste très coûteux mais assure une excellente conservation du fourrage. Réalisé par un prestataire, il ne nécessite que deux personnes le jour de la récolte. Le boudin hermétique permet de réaliser des plus petits silos qui avanceront plus rapidement ce qui limitera l'échauffement. De plus, la densité du silo est supérieure de 20 à 30 % par rapport à un couloir, ce qui limite les pertes au stockage.

Avec un coût d'environ 300 € HT/ha (donnée de la Chambre d'agriculture du Finistère), le silo boudin peut être envisagé pour un silo de transition, pour un autre site que celui principal ou en tant que silo estival lorsque les vaches à l'herbe consomment moins d'ensilage.

Quel que soit le type de silo choisi, lors de son élaboration, il est important de sélectionner des matériaux de qualité qui influenceront pour beaucoup la conservation et la qualité du fourrage (dalles en béton, bâches, pneus...).

Rejoignez le forum de Terre-net afin de comparer votre prix d'ensilage avec d'autres éleveurs.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article