OragesPrès de la moitié du pays en vigilance orange

| AFP

Quarante-et-un départements sur une large bande traversant la France en diagonale du sud-ouest au nord-est étaient placés en vigilance orange mercredi par Météo-France, en prévision d'une nouvelle vague d'orages violents attendus en cours d'après-midi et en soirée.

D eux départements ont été ajoutés dans la matinée aux 39 déjà en alerte : l'Ain et la Seine-et-Marne. Après un « temps calme en fin de nuit », la situation « va devenir à nouveau très orageuse ce mercredi », écrit Météo-France dans son dernier bulletin. « De la Franche-Comté à la Bourgogne et au Berry, on observera sous ces orages de fortes intensités pluvieuses, de l'ordre de 20 à 40 mm en moins d'une heure, avec localement de la grêle et de fortes rafales de vent.

« Ces orages progresseront vers le nord dans la soirée et nuit suivante », détaille l'organisme. « Dans le Sud-Ouest, ces orages débuteront sur l'Occitanie et gagneront lentement vers le nord et l'ouest, en s'accompagnant de fortes pluies. La nuit prochaine, les pluies orageuses persisteront sur un axe s'étirant des Hautes-Pyrénées à la Charente », ajoute Météo-France. Sont désormais concernés le Centre et le Nord-Est (Ardennes, Aube, Cher, Côte-d'Or, Doubs, Indre, Jura, Loir-et-Cher, Loiret, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Nièvre, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Seine-et-Marne, Vosges, Yonne et Territoire-de-Belfort). L'alerte concerne aussi le Centre et du Sud-Ouest : Ain, Ariège, Aveyron, Charente, Corrèze, Creuse, Dordogne, Haute-Garonne, Gers, Gironde, Landes, Lot, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Tarn, Tarn-et-Garonne et Haute-Vienne.

Plusieurs vagues d'orages ont frappé la France ces derniers jours, faisant parfois de lourds dégâts et même une victime, une fillette de 6 ans morte après la chute d'une branche dans un parc samedi près de Laval. Le vignoble bordelais a beaucoup souffert de la grêle le week-end dernier et la ville d'Epinal, dans les Vosges, a demandé la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle après de fortes inondations en début de semaine.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article