SondageCette année, près de la moitié des éleveurs achètent de la paille

| par | Terre-net Média

Si certains s'arrangent en faisant des échanges paille-fumier, près de la moitié des éleveurs sont contraints d'acheter de la paille cette année. Les prix sont assez variables d'une région à l'autre.

En andain, les prix de la paille varient de 15 à 22 €/tonne selon les régionsEn andain, les prix de la paille varient de 15 à 22 €/tonne selon les régions. (©Terre-net Média)

Selon un sondage réalisé sur Web-agri du 14 au 28 août 2018, près de la moitié des éleveurs achètent de la paille à l'extérieur (46,1 %). 38,2 % des répondants en produisent suffisamment et 11 % font des échanges paille-fumier. Presque 5 % des éleveurs n'utilisent cependant pas de paille.

Pour ceux qui ne sont pas autosuffisants, certains réussissent à s'arranger avec des céréaliers de leur région mais d'autres sont contraints de se faire livrer par camion. C'est le cas par exemple de nos voisins belges.

Prix de la paille 2018

Cette année, le manque de paille se fait ressentir. La demande étant importante, le prix aurait tendance à légèrement augmenter. Il reste néanmoins plutôt variable selon les régions. Voici les quelques données des Chambres d'agriculture :

Dans l'Aube, le Loiret et l'Yonne :

- Paille en andain : 18 €/t

- Balles rondes de 300 kg (départ ferme) : 15 €/balle

- Balles rectangulaires de 360 kg (départ ferme) : 17 €/balle

Dans le Nord-Pas-de-Calais :

- Paille en andain : 15-22 €/t

- Petites balles (12 à 15 kg) : 1,8 à 2,5 €/balle

- Balles rondes de 300 kg : 11,5 à 13,5 €/balle

- Balles rectangulaires de 400 kg : 15 à 19 € la balle

Dans l'Oise :

- Paille en andain : 15 à 22 €/tonne

- Petites balles (12 à 15 kg) : 2 à 3 €/balle

- Balles rondes de 280 kg : 13 à 19 €/balle

- Balles rectangulaires de 400 kg : 20 à 24 €/balle

Pour les échanges, Arvalis met à disposition sa calculette d'échange paille - fumier


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article