Paroles de lecteursMélange maïs/lablab : une bonne valeur nutritionnelle mais...

| par | Terre-net Média

Les lecteurs de Web-agri ne semblent pas adhérer à l'association de maïs ensilage et de lablab, testée la campagne dernière à l'EARL du Bois Rean. Levée irrégulière, désherbage mécanique obligatoire, récolte difficile... à plusieurs étapes de l'itinéraire cultural de ce fourrage, la légumineuse australienne poserait problème. Heureusement qu'elle présente une valeur alimentaire satisfaisante...

paroles de lecteurs web agri association mais lablabPour titian, « le bémol, c'est la récolte ! »(© Semental // Création Terre-net Média)

Patrice Brachet donne son avis sur l'association maïs fourrage/lablab : « Ayant arrêté l'ensilage de maïs au profit du grain, on a stoppé les tests d'association avec du lablab mais je pense que bien maîtrisée, c'est une piste pour économiser de l'azote. Par contre, chez moi, il faut de l'eau pour limiter la concurrence et c'est le maïs qui souffre. En revanche, je confirme les bons résultats : sur 2 ha d'essais, on avait un mélange à 12,6 de MAT. »  Puis, il demande à l'éleveur du reportage : comment s'est passé l'ensilage car dès fois, le lablab part un peu partout ?  »

En savoir plus sur les essais menés par Patrice Brachet :
En Dordogne, un éleveur teste des associations de fourragères

C'est titian qui lui répond : « Le gros bémol en effet, c'est la récolte ! Ça rebute d'ailleurs pas mal les ETA.  En gros, cette plante est tellement luxuriante et grimpante que le cueilleur rotatif a du mal à l'attraper, même sur les côtés. Il y a pas mal de bourrage et de pieds laissés au champ. Parfois, des chantiers d'ensilage de maïs sont même abandonnés. »

Combien coûte la semence ?

Cyrille Letard pose une autre question : « Quel est le budget semence/ha pour du lablab ? »

Fabien 53 renchérit : « Est-ce que le lablab est certifié bio ? Si ça vient d'Australie, j'ai un doute. Cela paraît être une bonne technique pour économiser du correcteur azoté, mais le maïs ensilage a-t-il sa place en bio ? »

PàgraT apporte quelques précisions à Cyrille Letard : « Le lablab coûte autour de 75 € la dose de 50 000 graines. La quantité à semer à l'hectare n'est pas énorme mais la levée est irrégulière. Dans les années à venir, la semence de lablab devrait être inoculée. Chez un collègue qui associe cette plante au maïs, le taux d'urée dans le lait a fortement baissé, un très bon signe, paraît-il. »

the germs lance : « Si ça peut remplacer le liseron qui gangrène certaines de mes parcelles, et ce malgré des rotations longues, je suis preneur !! »

Le point noir : le désherbage

Hautot Nicolas rétorque : « Si tu as des problèmes de liseron, n'essaie pas le lablab car aucun désherbant peut être utilisé sur cette plante, c'est le point négatif. »

MAN49 émet quelques réserves vis-à-vis de l'association maïs ensilage/lablab : « À ce que j'ai pu entendre, les essaies ne semblent pas si concluants que ça. Et attention, il faut comparer la valeur nutritionnelle au rendement. La preuve : cette campagne, certains maïs affichaient autant de MAT que d'habitude avec de très faibles rendements (effet de concentration). Pour le moment, je préfère faire du méteil ensilé. »

lepereoto, lui, a « une interrogation d'ordre réglementaire : la directive nitrates autorise-t-elle à ajouter de l'azote pour compenser l'absence de nodosités du maïs ? » Il exprime les mêmes doutes que MAN49 concernant l'élimination des mauvaises herbes : « À ce jour, aucun herbicide n'est homologué sur le lablab, seul le désherbage mécanique est autorisé. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article