NuisiblesLutte contre les corbeaux dans le maïs : attention à la législation

| par | Terre-net Média

Alors que les maïs sont déjà bien avancés dans certains secteurs, leur démarrage a parfois été ralenti par les nuisibles. Si près de 2/3 des agriculteurs disent lutter contre les corbeaux, chacun a sa méthode.

Lutte contre les nuisibles sur maïsContre les nuisibles type corbeaux sur les maïs, les agriculteurs privilégient d'abord le tir au fusil, puis l'effaroucheur et en troisième position l'épouvantail. (©Terre-net Média) Un sondage réalisé sur Terre-net et Web-agri du 5 au 12 juin 2018 révèle que plus des deux tiers des agriculteurs tentent de lutter contre les nuisibles sur leur maïs. Les corbeaux et corneilles sont notamment les plus pointés du doigt.

Chasser ou piéger les corbeaux pour limiter les dégats

Si le tir au fusil est la technique la plus utilisée, celle-ci est réglementée : il faut d'abord effectuer une autorisation préfectorale individuelle délivrée par la DDTM. Aussi, il est important de respecter certaines règles imposées par la société de chasse du département (la destruction n'est par exemple autorisée que de jour).

Certains se tournent vers le piégeage en disposant des cages dans les champs. Néanmoins, le piégeur doit être agréé et doit également faire une déclaration dans la mairie où sera pratiqué le piégeage.

Le meilleur effaroucheur reste l'Homme

Les effaroucheurs type canons à gaz arrivent en seconde position du sondage. Ce moyen de lutte étant lui aussi soumis à la législation, il est pertinent de se renseigner en mairie avant la mise en place des canons pour vérifier les règles (le nombre de détonations peut par exemple être limité, le fonctionnement est interdit pendant la nuit, il faut respecter une certaine distance avec les zones d'habitation...). Les épouvantails sont encore utilisés dans certaines parcelles mais leur efficacité peut vite s'avérer décevante suite à l'accoutumance des oiseaux (tout comme pour le bruit du canon). Arvalis le rappelait dans l'article Lutte contre les corvidés : des solutions à combiner dès le semis du maïs : « un passage humain régulier reste souvent le plus efficace pour éviter une installation des corbeaux dans la parcelle ».

Concernant les produits répulsifs, leur efficacité dépend de l'intensité de l'attaque. Si malgré le traitement, les pertes sont importantes, il ne faudra pas hésiter à réaliser une déclaration de dégâts qui peut permettre la mise en place d'un plan de régulation des populations ou le versement d'un indemnité.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article