Dossier Retour au dossier Pâturage

FertilisationLe premier apport d'azote sur les prairies approche

| par | Terre-net Média

En fin d'hiver, le premier apport d'azote sur prairie vise à booster la pousse de l'herbe à son redémarrage. Arvalis rappelle qu'il doit être réalisé à 200°C jours. L'outil Date N'Prairie permet de connaître la date à laquelle ce seuil est atteint. En revanche, inutile de se presser si les conditions optimales ne sont pas réunies.

Effectuer son premier apport d'azote sur prairie de bonne heure vise à obtenir un pic de production le plus tôt possible.Effectuer son premier apport d'azote sur prairie de bonne heure vise à obtenir un pic de production le plus tôt possible. (©Terre-net-média) Le premier apport d'azote approche. Arvalis-Institut du végétal rappelle qu'il n'existe pas de stade physiologique repère de l'herbe pour déclencher ce premier apport en sortie d'hiver (apport minéral ou lisier). Le démarrage de la croissance de l'herbe se raisonne alors en fonction des températures cumulées depuis le 1er janvier. Ainsi, pour une production fourragère de qualité dès le premier cycle de la culture, le premier apport doit être réalisé à 200°C jours.

Booster la pousse de l'herbe sans pénaliser les légumineuses

L'objectif de fertiliser la prairie est de donner un coup de fouet à la pousse de l'herbe afin de maximiser sa production de biomasse. Lorsque les engrais de ferme ne suffisent pas, il faut se tourner vers les engrais minéraux. La forme ammonitrate convient alors dans toutes les situations. Attention en revanche à ne pas pénaliser les légumineuses : un apport excessif aura tendance à faire disparaître les légumineuses au profit des graminées.

Retrouvez d'autres informations techniques sur l'herbe grâce au tag Pâturage

L'outil Date N'Prarie d'Arvalis calcule, en utilisant la règle des 200°C, la date d'apport optimale selon le code postal renseigné. D'ailleurs, l'institut informe les agriculteurs : « En 2019, la date d’atteinte du seuil des 200 degrés jour accuse un retard variable allant de quelques jours à près de trois semaines selon les secteurs. Les apports d’azote sont à envisager prochainement sur une large moitié ouest du pays. Dans le Centre et la moitié Est, rien ne presse. »

Bien sûr, la date donnée par l'outil n'est qu'une indication. Elle sera suivie seulement si l'éleveur souhaite avoir un pic de production de la prairie le plus tôt possible. Il faudra tout de même respecter les règles fixées par la directive nitrates, veiller à ce que les conditions de portance permettent le passage du tracteur et vérifier les prévisions météorologiques pour éviter le lessivage.

Consultez la date prévisionnelle du premier apport d’azote sur prairies de graminées pour votre région grâce à l’outil Date N’Prairie

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


Fink
Il y a 192 jours
Apporter de l’azôte à la sortie de l’hiver... mais vous êtes restés coincés aux années 80. On est à l’activateur de bactéries en 2019 .J’aime le travail bien fait donc je délègue aux vers de terre .
Répondre