Dossier Retour au dossier Herbe

Revue des réseauxLa récolte de l'herbe bat son plein partout en France

| par | Terre-net Média

Qu'ils soient de l'Eure, de l'Allier, de l'Yonne ou encore du Bas-Rhin, les éleveurs sont déjà bien avancés sur leur récolte d'herbe. Entre enrubannage et ensilage, ils sont nombreux à poster sur les réseaux sociaux des photos et vidéos de leurs chantiers parfois houleux...

Cela fait maintenant un mois que la saison 2019 de fauche d'herbe est lancée. Quelques privilégiés ont même réussi à ensiler de l'herbe début mars tandis que dans d'autres régions, il était impensable de sortir ne serait-ce que quelques bêtes dehors. Maintenant ça y est, les éleveurs refont du stock et ils sont nombreux à nous partager ces moments sur les réseaux sociaux.

Comme à son habitude, le sarthois Étienne Fourmont embarque sa caméra et nous fait vivre son chantier d'ensilage sur sa chaine Youtube. Il explique chaque étape de la fauche au bâchage du silo et accompagne le tout de superbes images prises au drone :

Cliquez sur l'image pour découvrir le chantier d'ensilage d'herbe d'Étienne en vidéo

Dans l'Allier, chez Adeline Fabre, l'heure est à l'enrubannage. Cette année, elle a choisi du film d'enrubannage rose pour soutenir la lutte contre le cancer du sein :

En Alsace, Claire Dutter craignait quant à elle de manquer de place pour ses 63 ha d'herbe à ensiler. Et effectivement, son silo de 800 m3 n'a pas suffit. La quantité était présente puisqu'elle a rempli 1 500 m3. Heureusement, l'éleveuse avait anticipé !

Dans l'Eure, Antoine Thibault fauchait au 17 avril. Neuf jours après, il est agréablement surpris par la qualité de repousse. Pas de deuxième coupe de prévue mais les vaches devraient prochainement pâturer la parcelle :

Dans l'Yonne en revanche, Marc Gaillot fait face à un sacré problème : les ravages de sangliers. Un fléau pour cet éleveur de Charolais qui prévoyait d'ensiler la parcelle ravagée :

Autre fourrage : la luzerne. Si certains finissent les semis de nouvelles luzernières, d'autres fauchent des parcelles implantées. C'est notamment le cas de Théo dans les Deux-Sèvres :

Même s'il est encore un peu tôt pour y penser, Web-agri vous propose cette année encore sa météo des foins pour vous accompagner dans vos récoltes.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article